Vers une nouvelle étape dans la guerre d’agression : Les FARDC démontrent leur puissance dans le ciel de Goma

Ça bouge positivement dans tous les sens depuis l’appel à la mobilisation générale contre la guerre d’agression, lancé par le chef de l’Etat dans son message à la Nation jeudi dernier. Alors que de milliers de jeunes rejoignent volontairement l’armée pour défendre sous le drapeau, les FARDC mobilisent la logistique pour en découdre avec les agresseurs.

Ce dimanche 6 novembre 2022, des avions de chasse ont survolé la ville de Goma.

La population du chef-lieu de la province du Nord-Kivu a salué avec acclamations et cris de joie le passage dans les airs, des avions de chasse dont un Soukhoi Su-25 Gratch, un avion d’attaque au sol et de soutien aérien développé par la Russie, alors URSS, dans les années 1970. Cet appareil a connu deux améliorations majeures en 2006 et 2016 et fait actuellement partie des avions de chasse les plus utilisés.

Selon de sources sécuritaires, plusieurs avions de chasse sont arrivés à l’aéroport de Goma ce dimanche. L’armée n’a pas communiqué, pour de raisons évidentes, sur ces avions. Mais tout porte à croire que l’aventure des terroristes du M23 et leurs parrains rwandais approche de sa fin.

Pour rappel, dans son dernier message à la Nation, le président de la République a réaffirmé sa détermination de mettre fin à la guerre d’agression imposée à la RDC par le Rwanda sous prétexte du M23.

« En outre, tout en renouvelant mon appel lancé à nos jeunes qui en ont la vocation de s’enrôler massivement dans nos Forces armées, je réitère l’instruction faite au Chef d’Etat Major Général d’accélérer à cet effet la mise en place des centres de recrutement à travers les vingt-six provinces que compte notre pays », a lancé Félix Tshisekedi.

Conformément à cet appel à la mobilisation, des milliers de jeunes se sont présentés dans les centres de recrutement à Kinshasa et dans les provinces.

« En réponse à cette mobilisation, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo procède déjà au recrutement des jeunes pour servir sous le drapeau. Et au moment où je vous parle, ils sont plus de 2000 rien qu’à Goma. Ici, il y en a qui sont arrivés au centre d’inscription de Kitona depuis avant hier et hier. Et il y en a qui continuent à être orientés vers Kitona », a annoncé le commandant du Service de communication et d’information des forces armées (SCIFA), le général de brigade Sylvain Ekenge, lors du briefing organisé par le porte-parole du gouvernement, samedi 5 novembre à Kinshasa.