Sécurité : L’Union Européenne contre la réinsertion des anciens rebelles dans l’armée régulière.

Jean-Marc Châtaigner invite le gouvernement central de la RDC à ne pas récompenser les auteurs crimes de sang en réinserant dans l’armée les anciens rebelles et les miliciens qui ont déchiré la partie Est de la RDC à travers des violences meurtrières. C’est ce qu’a dit l’ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique du Congo.

Les programmes de démobilisation, désarmement et réinsertion des anciens miliciens peuvent constituer un outil intéressant afin de mettre aux violences.

Certaines sources ont indiqué que Kinshasa négocie les redditions des groupes armés avant d’intégrer les combattants et leurs commandants dans l’armée régulière.

Guy Mumbiyi/Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer