Religion : Un ramadan pas comme les autres

La règle imposée par la pandémie de Covid-19 à des nombreux pays, n’épargne aucun secteur de la vie. À l’instar des chrétiens qui ont passé Pâques dans la méditation, les croyants musulmans doivent eux aussi, passer leur Mois sacré de Ramadan dans le silence, sans rassemblement comme d’habitude. Ceci, à cause de la série des mesures prises par les autorités Congolaises, pour barrer la route à cette pandémie qui ravage l’humanité.

La tenue de culte étant interdite et un rassemblement de plus de 20 personnes, l’ouverture de ce mois sacré ce 24 Avril 2020 sera donc différente des autres. Qu’à cela ne tienne, les croyants ne seront pas du tout inquiets, car durant ce mois, ils sont appelés à rester à la maison et observer les règles du Ramadan.

Seul bémol : il n’y aura pas des rencontres de Vendredi et Dimanche comme par le passé, assure le cheikh Abdallah. Les musulmans sont appelés à respecter les mesures barrières contre le Covid-19. Reçu au courant de la semaine par le chef de l’État en vue d’un échange autour du Covid-19 lors de la rencontre avec les leaders des confessions religieuses, le Cheikh Abdallah, numéro un de la communauté islamique de la RDC, fait partie de l’équipe dirigeante du Fonds National de Solidarité contre le Coronavirus.

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer