RDC -Religion : Hannukah de l’ascension, « le programme atypique qui a fait de Kinshasa le nombril du monde »

Décor enjolivé, lumières nettes, des chants à la manière de ce que font les myriades des anges; Hannukah 2023 restera à jamais dans les annales de l’histoire pas d’abord à cause de sa portée médiatique, mais surtout à cause de son impact spirituel dans le monde entier. Battue sous le label de « l’ascension », cette nième édition atypique de 40 jours initiée par Dieu au moyen de son serviteur, le prophète Joël Francis Tatu est allée du 18 janvier au 26 février 2023.

si les vestes et blousons étaient remarquables tout au long de ce majestueux programme, personne ne peut oublier combien Dieu a été merveilleusement révélé par ses serviteurs.

Prophète Joël Francis Tatu

Entant que père et porteur de la vision, le oint de Dieu JFT qui parlait sur « le retour aux fondamentaux » appelait les enfants de Dieu à ressembler à Jésus-Christ dans leurs manières de vivre dans ce bas monde. Peu importe ce qu’est l’humain, rien ne peut l’aider à ressembler à Dieu si ce n’est des valeurs divines comme l’humilité, l’obéissance, la connaissance de la parole de Dieu, la persécution, etc.

« L’école de Dieu est une institution qui n’épargne personne, ndlr », disait le prophète Joël Francis Tatu en parlant de la persécution. Tout chrétien devrait s’armer de la constante pensée de rechercher à ressembler à Jésus-Christ ; les hommes de Dieu peuvent nous aider certes mais il convient de savoir qu’ils ne sont pas morts à notre place.

Apôtre Jonathan Mongali

Associé à ce grand rendez-vous, l’apôtre Jonathan Mongali qui parlait du « Pouvoir des pouvoirs », a fait comprendre tout l’univers chrétien que Dieu est le socle de toute existence. Rien ne se fait sans « l’homme de 33 ans ». A l’en croire, le monde physique qui est l’émanation du monde spirituel n’obéit qu’aux hommes spirituelles. « Plusieurs chrétiens ne réussissent pas dans la vie parce qu’ils sont charnels, ndlr», disait-il en démontrant que Dieu est au-delà de la religion chrétienne.

L’Évêque Espérance Mbakadi

Le père Espérance Mbakadi qui répondait à l’invitation du seigneur était un instrument puissant dans la main de Dieu en ce qui est de l’ouverture du voile « de la spiritualité christocentrique » dans L’Eglise de Jésus-Christ. « L’homme est le fruit de l’invisible (Hébreux 11 : 3)», disait-il. « Beaucoup de catholiques sont spirituels, alors que les chrétiens sont encore dans des débats d’enfants, ndlr», disait-il en faisant comprendre aux auditeurs que le monde est sous le contrôle du malin et qu’il n’y a que ceux-là qui connaissent les tenants et aboutissants de la spiritualité qui peuvent régner dans ce monde.

Prophète Baba Uriel

Venu de la Côte d’Ivoire, le prophète Baba Uriel, fils spirituel du prophète Joël Francis Tatu a parlé sur « la sorcellerie comme ennemi de l’ascension ». Conscient de la teneur de la sorcellerie dans le monde, l’homme de Dieu a ouvert les yeux de L’Église corps du Christ sur le fait que Dieu dit de prier pour ses ennemis mais en ce qui est de la sorcellerie, « il dit qu’on ne laissera pas vivre la sorcière ».

« La sorcellerie est une très mauvaise volonté gratuite qui vise à tuer les destinées, bloquer les familles et saboter les œuvres des autres selon qu’il est écrit dans Jean 10:10 que le diable ne vient que pour tuer, égorger et détruire, ndlr», avait dit le prophète Baba Uriel.

Prophètesse Irène Mandaku

Venue de Lubumbashi où elle exerce son ministère aux côtés de son mari et père spirituel, le pasteur Réussite Ngoyi Mandaku, la prophètesse Irène Mandaku qui parlait sur « l’ascension » nous a fait comprendre que le Dieu disponible hier est encore disponible aujourd’hui. En accompagnant sa servante de la puissance, l’église de Dieu a vu des repentances sur la sorcellerie revenir à la une. Mère de plusieurs prophètes, la maman de tous les ministères Génération Joël a durant ses trois jours poussé le monde chrétien à compréndre que la réalité de « l’ascension » est encore possible.

Prophète Djo Grâce Mwenze

L’atmosphère saturée, les anges au service et les miracles au rendez-vous, le prophète Djo Grâce Mwenze qui parlait sur « les portes et les clés » a ouvert les yeux du monde chrétien sur le fait qu’on ne sera jamais dans le paroxysme de ce que Dieu est réellement. Avec lui, nous avons compris que l’apôtre Jean qui, dans apocalypse chapitres 1,2 et 3 prophétisait déjà a fini par voir un homme lui dire de monter.

La croissance dans le ministère est un chemin continu que le disciple de Christ doit continuer à poursuivre aussi longtemps qu’il est encore sur cette terre.

Les portes et les clés : ce sont les évènements, les personnes et les réalités qui servent à Dieu de réaliser ses plans dans la vie de chaque homme sur la terre.

Prophète Héritier Grâce Museba

Surnommé « Muriti, le voyant, le sachant, le connaissant et le sentant », le prophète Héritier Grâce Museba s’était longtemps attardé sur « l’ascension dans les familles ».

Signalons que plusieurs vies ont été gagnées à Jésus-Christ, des orientations claires sur les nations et les hommes par la grâce de Dieu, des délivrances extraordinaires, des miracles et des restaurations ont été au rendez-vous durant les 40 jours d’Hannukah.

Hannukah 2023, c’est une vingtaine d’hommes de Dieu ordonnés lors du dernier culte et intégrés comme ministres dans le corps du Christ.

Notons que Hannukah 2023, c’est des milliers de personnes venus des États-Unis d’Amérique, de l’Europe, d’Asie et d’Afrique. Unis pour la cause de Jésus-Christ et Jésus-Christ seul, Hannukah 2023, L’Église Porte Des Cieux et le Couple Tatu ont réussi à faire de Kinshasa le nombril du monde par la grâce de Dieu.

Gaël Hombo