RDC: « Nous devons donner à la RDC sa grandeur pour honorer le sacrifice de nos braves combattants de l’indépendance » F. Muyumba

62 ans après son accession à l’indépendance, la République démocratique du Congo (RDC) vacille encore. Sur le plan économique et sécuritaire, le pays n’a pas enregistré des avancées significatives.

Les frontières congolaises demeurent poreuses. Actuellement, la partie Est de la RDC subie l’invasion rwandaise via les terroristes du M23. Pour la sénatrice Francine Muyumba, la commémoration du 68ème anniversaire de l’indépendance dans ce contexte est une occasion pour les Congolais, de s’unir autour des valeurs républicaines qui fondent la RDC : justice, paix et travail.

« Ce tumulte nous impose de travailler dur pour que règne la paix sur toute l’étendue du territoire national, dans un élan de solidarité, de fraternité et de cohésion. De travailler pour une justice sociale afin que toutes les filles et fils de notre cher et beau pays vivent avec dignité », a-t-elle recommandé.

Honorer les pères de l’indépendance

La meilleure manière d’honorer les « braves combattants de l’indépendance », c’est de maintenir la RDC dans son étendue, pour faire bénéficier ses richesses à toute la population, a souligné Francine Muyumba.

« Cette 62e commémoration de nôtre indépendance tient aussi sur le souvenir des sacrifices énormes consentis par nos martyrs et nos héros dont Patrice-Emery Lumumba. Nous devons donner à la RDC sa grandeur pour honorer le sacrifice de nos braves combattants de l’indépendance chèrement acquise. En définitive, nous devons résister à l’unisson pour maintenir cette nation dans son étendue, pour faire bénéficier ses richesses à ses enfants », a indiqué l’élue du Front commun pour le Congo (FCC).

Le 30 juin 1960, le Congo accèdait à l’indépendance dans un climat tendu, avec Joseph Kasa-Vubu à la présidence et Patrice Lumumba comme Premier ministre. Lors de la cérémonie officielle marquant la naissance du Congo, Patrice-Emery Lumumba entre dans l’histoire. Il prononce un discours contre le racisme des colons qui restera gravé dans les mémoires, en présence du roi des Belges Baudouin.

Acturdc.com