RDC : l’exécutif approuve neuf Projets de textes relevant du ministère des Finances

L’exécutif congolais a, le vendredi 09 septembre 2022 lors du conseil des ministres, adopté neuf Projets de textes présentés et défendus par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, relatifs à son secteur. Le montant global de l’ensemble de ces projets se lève à un peu plus de 1,459 milliards de dollars américains.

En effet, le premier texte concerne le Projet de Loi de ratification de l’Accord de Crédit N°7101-ZR du 1er juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la République Démocratique du Congo au titre du projet d’autonomisation des femmes entrepreneurs et mise à niveau des PME pour la transformation économique et l’emploi (TRANSFORME). Selon le ministre des Finances, ce crédit est d’un montant de 150 millions de dollars américains.

Le second texte porte sur le Projet d’Ordonnance portant approbation de l’Accord de Don N°E028-ZR du 1er juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la République Démocratique du Congo au titre du Projet d’Autonomisation des Femmes Entrepreneures et mise à niveau des PME pour la transformation Économique et l’Emploi (TRANSFORME). Le montant y relatif est de 150 millions de dollars américains.

Le troisième texte, quant à lui, a porté sur le Projet de Loi autorisant la ratification de l’Accord de Crédit N°7161-ZR du 28 juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la République Démocratique du Congo au titre du Projet d’Appui au Transport et à la Connectivité (PACT) avec un montant de 427,98 millions de dollars américains.

Le quatrième texte a concerné le Projet d’Ordonnance portant approbation de l’Accord de Don N°E0850-ZR du 28 juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la République Démocratique du Congo au titre du Projet d’Appui au Transport et à la connectivité (PACT). Le montant y relatif se chiffre à 72,02 millions de dollars américains.

Le cinquième texte a été celui du Projet de Loi autorisant la ratification de l’Accord de Crédit N°D7066-ZR du 1er juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la République Démocratique du Congo au titre du Projet d’Accès, de Gouvernance et de Réforme des secteurs de l’Électricité et de l’Eau (AGREE). Il a été consenti à hauteur de 300 millions de dollars américains.

Le sixième texte a été celui relatif au projet d’Ordonnance portant approbation de l’Accord de Don N°D989-ZR du 1er juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la République Démocratique du Congo au titre du Projet d’Accès, de Gouvernance et de Réforme des secteurs de l’Électricité et de l’Eau (AGREE). Il a été approuvé à hauteur de 300 millions de dollars américains.

Le septième texte est le Projet de Loi autorisant la ratification de l’Accord de Crédit N°7152-ZR du 16 juin 2022 conclu entre l’Association Internationale de Développement et la RDC au titre du financement additionnel du Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé (PMNS). Le montant y relatif est de 25 millions de dollars américains.

Le huitième texte a été celui relatif au Projet d’Ordonnance portant approbation de l’Accord de Don N°TF0B8631, d’un montant de 9 millions de dollars américains, conclu le 16 juin 2022 entre l’Association Internationale de Développement et la RDC au titre du financement additionnel du Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé (PNMS).

Le neuvième et dernier texte a porté sur le Projet d’Ordonnance portant approbation de l’Accord de Don N°E0720-ZR, d’un montant de 25 millions de dollars américains, conclu le 16 juin 2022 entre l’Association Internationale de Développement et la RDC au titre du financement additionnel du Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé (PNMS).

Par ailleurs, ajoute la même source, Nicolas Kazadi a aussi saisi le Conseil sur l’urgence de faire approuver, par les deux Chambres du Parlement, la Loi anti- Blanchiment et la nouvelle Loi Bancaire d’ici la fin du mois de septembre.

L’approbation urgente de cette loi permettra de réduire le risque pour la RDC, d’être classé sur la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFI).

Politico/ Acturdc.com