RDC : les propos de Tshisekedi à l’UA donnent un coup de froid aux combattants

Un refroidissement soudain des température et enthousiasme s’observent chez les combattants du parti présidentiel ( UDPS) depuis les propos de Félix Tshisekedi appellant les peuples des pays Africains à être de plus exigeants vis-à-vis de leurs gouvernants.

D’aucuns pensent que le Chef de l’État congolais a raté une occasion de se te faire alors que par leur initiative ils sont seuls sur le front face à ce déferlement de haine , quolibets , moqueries en train de défendre et soutenir tant soi peu les actions et le combat politique hérité de son père Étienne Tshisekedi d’heureuse mémoire. D’autres par contre , pour plus de clairvoyance demandent au Président de l’Union Africaine de lever les zones d’ombres sur sa communication à Addis-Abeba.

Dès lors c’est une attitude de découragement qui s’empare de certains militants de l’UDPS en rapport avec ce qu’ils ont de façon tout à fait désintéressée.

Important de le savoir, l’Afrique centrale est particulièrement décrie comme une région au triste record qui voit sept de ses onze pays en proie à des conflits dévastateurs et à des calamités de tout acabit.

Dans cet élan du renouveau , Félix Tshisekedi en qualité du pouvoir du porte-voix de l’Afrique dont il est investi depuis le week-end dernier a appelé les Africains en général à une prise de conscience collective pour aider les dirigeants à mieux faire et davantage.

» Je ne comprends pas pourquoi des gens meurtris, affamés, frappés par le chômage et tous genres de calamités chantent à notre gloire alors qu’ils devraient nous exiger plus comme c’est le cas en Occident ».

Ces propos attribués à Félix Tshisekedi Tshilombo ont bien malheureusement étaient sortis de leur texte et contexte spécifique. Certaines tendances qualifient cela d’une insulte , les mots en ont été aussi forts.

Un jeune homme à peine âgé de 33 ans s’est confié à 24h.cd que le Président aurait pu utiliser d’autres mots pour une atténuation s’il avait voulu conscientiser les Africains. Plus grave en scrutant ses propos il donne l’impression de quelqu’un qui connait bien la situation du continent. Et alors que fait-il concrètement pour cela change. Doit-on tout le temps être vent debout lui mettant la pression sur les problèmes qu’il connaît d’ores-et-déjà ».

Contrairement à ce que pense une certaine opinion ; Félix Tshisekedi ne parlait pas exclusivement de la RDC mais il s’est exprimé en sa qualité de Président de l’UA dont le mandat est d’une année soit jusqu’en février 2022.

24h.CD/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer