RDC : André Mbata pointe du doigt le mode opératoire du Rwanda parrainé par l’Occident

André Mbata, professeur de droit constitutionnel André Mbata, 1er Vice-président de l’Assemblée national est monté au créneau, ce mercredi 02 novembre 2022 lors du Dialogue organisé par le Parlement pan-africain à son siège de Midrand en Afrique du Sud, pour exiger la condamnation du Rwanda pour son agression de la RDC à travers les M23 et son retrait sans délai.

En effet, l’élu du peuple estime que le Rwanda veut exporter en RDC le régime autoritaire consacré dans sa constitution par une présidence à vie, à travers le M23 avec la bénédiction de ses alliés occidentaux.

« Le régime rwandais opère comme une force négative de la démocratie et du développement en Afrique avec, malheureusement, le soutien exprès ou tacite de plusieurs puissances occidentales, de leurs sociétés multinationales soucieuses de faire main basse sur les scandaleuses ressources naturelles de la RDC et des organisations internationales comme l’ONU et l’Union africaine qui mettent hypocritement des gangs pour ne pas condamner son agression qui viole pourtant tous les principes du droit international devant régir les nations civilisées », a-t-il dit.

Et d’ajouter :« sous le leadership du président Félix-Antoine Tshisekedi, notre peuple ne tolérera pas cette énième aventure rwandaise ni la moindre occupation de son territoire. Et dans cette guerre qui nous est imposée, quelles que soient la durée et les complicités, ‘we shall prevail’ (nous la gagnerons)!».

Il sied de noter que les relations entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda sont actuellement très critiques. Le Congo qui ne cesse de pointer du doigt le régime de Kigali s’est donc vu obligé d’expulser son ambassadeur Vincent Karega. Pour le Rwanda, cet acte dénote le manque de responsabilité congolaise face à ses défis internes.

Gaël Hombo/acturdc.com