Processus de paix au Nord-Kivu: le gouvernement insiste sur le respect des recommandations de Luanda

Le gouvernement congolais a insisté, dimanche 5 février, sur le respect des recommandations du sommet de Luanda (Angola) pour le retour de la paix dans l’Est du pays.

Son ministère des Affaires étrangères l’a fait savoir dans un communiqué dont une copie est parvenue à Radio Okapi.

Pour Kinshasa, seul le strict respect des prescrits du communiqué final du sommet de Luanda permet d’ouvrir des perspectives de paix crédibles dans la région des Grands lacs :

« La fin des attaques du M23 contre les positions des FARDC et les troupes de la MONUSCO, son retrait des zones occupées, son cantonnement dans les localités spécifiées, le retour des personnes déplacées dans leurs domiciles et la cessation du soutien des Forces de Défense du Rwanda, RDF, au M23 sont nécessaires à tout dialogue politique interne et diplomatique pour une solution durable de la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC et dans la Région des Grands Lacs ».

Il a également noté que les participants au sommet de Bujumbura ont relevé la non­ application de la feuille de route de Luanda par le M23.

Cette non­ application a exacerbé la tension au Nord-Kivu, où, selon les pays de l’EAC, des pesanteurs entravent l’action de la force régionale.

Dans ce document, le gouvernement de la RDC a tenu à rappeler que le mandat de cette force est offensif, selon le communique final de Luanda.

Par ailleurs, il a salué I’initiative du président en exercice de l’EAC et président du Burundi, Evariste Ndayishimiye de convoquer, samedi dernier, le sommet à Bujumbura.

Cette rencontre a permis aux participants d’évaluer la mise en œuvre du communiqué final de Luanda dans le cadre des processus de paix dans l’Est de la RDC./mediascongo.net

vous pourriez aussi aimer