Procès Mukebayi : les avocats de la défense sollicitent une liberté provisoire pour le prévenu

La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a poursuivi, vendredi 10 mai, en audience foraine à la prison centrale de Makala, l’affaire mettant en cause l’opposant Mike Mukebayi. Au cours de l’instruction, les avocats du prévenu ont sollicité une mise en liberté provisoire, estimant que sa fuite n’était pas à craindre, a annoncé maître Christian Emango, avocat de Mukebayi.

La réponse de la Cour d’appel est attendue d’ici Mercredi 15 mai d’après plusieurs sources judiciaires proches du dossier. La prochaine audience est prévue pour le 31 mai 2024.

Membre du parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, Mukebayi est incarcéré depuis le 23 mai à la prison centrale de Makala, ça fera bientôt une année de détention. L’arrestation de Mukebayi est survenue après qu’il a soutenu la famille d’un enfant mineur victime des violences lors d’une manifestation de l’opposition le 20 mai dernier, dirigée par Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Matata Ponyo et Delly Sesanga. Ces manifestations ont été sévèrement réprimées par les forces de l’ordre, provoquant de nombreux dégâts et blessés.

Texte extérieur !