Patrick Muyaya rassure de son implication pour l’aboutissement de la loi d’accès à l’information

Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et des Médias

En marge de la journée internationale de l’accès à l’information célébrée le 28 septembre de chaque année, le collectif 24 a tenue une activité le 5 octobre 2022, en mémoire de cette célébration. Prenant part à cette journée festive, le ministre de la communication et médias Patrick Muyaya a rassuré les professionnels des médias de son implication pour l’aboutissement de cette loi.

Lors de ces assises, Patrick Muyaya a réitéré la bonne volonté du gouvernement, de changer globalement le secteur d’exercice de la liberté de la presse d’une part, et de l’accès à l’information d’autre part. Selon lui, il était important de faire le point sur les avancées des résolutions des états généraux de la communication.

« Notre présence se justifie par le fait qu’il fallait faire le point sur les progrès obtenus depuis la tenue des états généraux. Par exemple, la nouvelle loi sur la presse, elle sera adoptée en Conseil des ministres cette semaine. Ce qui nous permettra de commencer le débat au niveau parlementaire dès que les députés pourront l’aligner à l’ordre du jour.

Pour ce qui concerne la loi d’accès à l’information, qui est suivie par l’honorable Moïse Nyarugabo, au niveau du gouvernement, nous allons nous rassurer que nous fassions un plaidoyer au niveau de l’assemblée nationale pour que cette loi puisse être aussi avalisée et adoptée au niveau du parlement. Le plus grand travail sera au niveau de sa compréhension auprès de nos administrations », a-t-il dit. Les partenaires techniques et financiers du secteur de médias ont à travers cette célébration, démontré l’importance de la loi sur l’accès à l’information.

Selon le directeur-pays d’interview, le principal partenaire qui accompagne le secteur de médias en Rd-Congo, son institution fournit un appui technique et financier aux médias et plus particulièrement au Collectif 24 dans ce plaidoyer. Également partenaire, l’ambassadeur de Suisse en Rd-Congo a insisté sur l’importance de la loi sur l’accès à l’information, qui, selon lui, favorise la promotion de la responsabilité démocratique. Pour l’ambassade des États-Unis, cette activité est aussi une occasion de faire le suivi des états généraux de la communication et médias ténus en janvier 2022.

À en croire le porteur de cette loi à l’assemblée nationale, elle a déjà été présentée au sénat, envoyée à l’assemblée nationale pour examen. Il restait juste, dit-il, que la commission paritaire harmonise./mediascongo.net