Affaire blocs pétroliers et gaziers, le « NON » poli de Tshisekedi à John Kerry !

Donneurs des leçons sans leçons, les États-Unis d’Amérique par l’envoyé spécial de Joe Biden chargé du climat, John Kerry en ont eu pour leur compte lors de la rencontre de ce dernier avec Félix Tshisekedi en marge de la grande messe de Pré – COP27 tenue du 03 au 05 octobre à Kinshasa.

Comme de coutume, John Kerry a mis la circonstance à profit pour dévoiler l’agenda de la première puissance mondiale classée, malheureusement, parmi les pays pollueurs. L’ancien secrétaire d’État américain est contre-appel d’offres des blocs pétroliers et gaziers lancé par la RDC demandant au PO5 (Tshisekedi, Ndlr) de retirer 6 blocs pétroliers. La réponse de Tshisekedi était sans appel à une sollicitation suspecte. Un NON catégorique, mais diplomatique, renseigne un tweet de Sonia Rolley de RFI.

Le président Félix Tshisekedi s’est dit plutôt favorable à une contre-expertise de tout pays qui pense que les six blocs posent un problème, mais pour la RDC, rien de tel. Autres temps, autres mœurs disaient les latins. L’intérêt du pays avant le point de vue des Américains.

Devant des impératifs de développement, on ne sait pas reculer, c’est ça, le sens même du patriotisme. La RDC pays solution en termes d’écosystème est confrontée à une guerre injuste œuvre des multinationales occidentales. Le pays a besoin des moyens pour affronter l’ennemi. Aussi, doit-on continuellement, rappeler que l’heure a sonné pour le Congo de Lumumba et Tshisekedi de s’auto-suffire en matières pétrolières et gazières ? Le devoir de servir la patrie oblige, n’en déplaise à John Kerry./mediascongo.net