Mbuji mayi : l’eau de la REGIDESO coule de nouveau dans plusieurs quartiers

L’eau a coulé de nouveau, dimanche 6 février, aux robinets de plusieurs quartiers de Mbuji- Mayi dans la province du Kasaï-Oriental après quelques semaines d’interruption. C’est à la suite de la réparation la semaine dernière de la ligne électrique à haute tension qui alimente la REGIDESO. Deux poteaux de cette ligne avaient été emportés le 31 décembre par des érosions qui avaient endommagé les machines de la centrale hydro électrique de Tshiala.

Le directeur provincial de la REGIDESO, Mvudi Lelo a rassuré que la panne est réparée mais il exprime une inquiétude quant à l’insuffisance des heures de fourniture de l’énergie électrique.

« La ligne rétablie oui, mais nos besoins en électricité ne sont pas encore atteints. Aujourd’hui, par exemple, nous avons seulement 500 kwatts pour alimenter seulement Lukelenge, mais à ESPD  Bakwa Kapanga, nous sommes en train d’utiliser notre centrale thermique », a-t-il expliqué.

Le directeur général de la société Énergie du Kasaï(ENERKA), Victor Kabongo  a promis  de fournir de l’énergie électrique à la REGIDESO pendant beaucoup d’heures dès ce lundi 7 février. Il a demandé aux autorités de la REGIDESO de payer leurs factures d’électricité.

 « La REGIDESO va tourner sur énergie de ENERKA, au lieu de tourner encore sur mazout. Tout ce que la REGIDESO et nous faisons, c’est pour le bien-être de la population. Maintenant la REGIDESO devrait songer à payer notre facture de consommation pour nous permettre de bien entretenir les machines », a soutenu Victor kabongo.

Sur cette question, le directeur provincial de la REGIDESO  a souhaité que des compensations soient effectuées entre la minière de Bakwanga(MIBA) et l’ENERKA.

 « Il y a aussi la MIBA qui ne nous paie pas. La MIBA c’est la maison mère de ENERKA, et la MIBA nous doit plus de 2 milliards de $ de consommation d’eau. Je dois aussi à ENERKA.  Si ENERKA peut obtenir le paiement sporadique de la REGIDESO. Pourquoi la REGIDESO n’obtient pas le paiement sporadique de la MIBA », a précisé Mvudi Lelo.

La panne survenue sur la ligne haute tension avait plongé dans le noir la ville de Mbuji Mayi pendant plusieurs semaines./radiookapi.net

vous pourriez aussi aimer