La lettre de Martin Fayulu à l’UA parvenue à Félix Tshisekedi

Datée du 5 février dernier, la lettre du président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), Martin Fayulu, adressée à l’Union Africaine (UA), à travers sa commission sous la direction du diplomate tchadien Moussa Faki Mahamat, est déjà parvenue au président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, en sa qualité de rapporteur dans le bureau de son successeur, Macky Sall.

Fayulu a, dans sa correspondance, abordé les matières non concernées par les prérogatives de l’UA, cette dernière généralement hostile à l’immixtion dans les affaires intérieures d’un pays membre.

Il dit solliciter auprès de l’UA « de s’investir pour mettre en place un cadre de discussions entre les parties prenantes, afin d’apporter des réformes électorales consensuelles et créer un environnement véritablement propice à la tenue des élections libres, justes, impartiales et apaisées ».

Fayulu réitère son engagement en faveur du consensus et de la démocratie, avant d’accuser Félix Tshisekedi d’avoir « instauré un système dictatorial en violation de la constitution, l’instrumentalisation du pouvoir judiciaire et la tentative de créer un parti unique ».

L’homme de l’Ecidé qui n’a pas parlé au nom de Lamuka, à la surprise de plusieurs personnes, n’est pas non plus tendre à l’endroit de la Ceni et de la Cour constitutionnelle. Il revient sur ses dénonciations à l’UA comme en 2019, aux lendemains des élections de décembre 2018./mediascongo.net

vous pourriez aussi aimer