Guerre à l’Est : «Si Kagame s’énerve aujourd’hui, c’est parce que l’état de siège a fait travail de titan»(Gen Sylvain Ekenge)

Le porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), le général major Sylvain Ekenge Bomusa a, cours d’un briefing hebdomadaire organisé par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, indiqué que que si les activités économiques du Rwanda vacillent, c’est grâce aux effets de l’état de siège.

En effet, le porte-parole de l’armée congolaise estime que le travail abattu par les hommes en uniforme de la RDC est de haute facture. Pour lui, le régime de Kigali est asphyxié, raison pour laquelle il fait énormément de bruits. l’État de siège, dit-il, est à la base de la chute de Kigali et de son économie.

« Il n’y a que les aveugles qui ne savent pas voir mais parfois les aveugles savent écouter et palper les réalités avec leurs mains et les autres sens. Si Kagame s’énerve aujourd’hui, c’est parce que l’état de siège a fait un travail de titan. Fraude fiscale, on a bloqué ça, la fraude douanière, le trafic des minerais, les usines de Kagame sont en train de fermer, c’est le résultat de l’état de siège. Si vous allez aujourd’hui dans le Masisi (Nord-Kivu) malheureusement l’insécurité commence à rentrer puisqu’on a du désengager les unités qui étaient dans le Masisi pour les orienter vers Rutshuru pour faire face à la menace Rwandaise», a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Mais aujourd’hui, la route Sake, Masisi, Walikale, c’est depuis plus de 20 ans, et si vous allez à Walikale aujourd’hui vous allez constater que cette population se dit appartenir au Nord-Kivu seulement par le nom. La population ne vit que de la province de Tshopo parce que cette route n’existe pas et on est en train de rouvrir cette route là par les fonds propres générés par l’état de siège, l’état de siège, qui a doublé les recettes puisqu’on a trouvé que le gouvernement provincial mobilisait 1 million USD/mois mais nous on est arrivé à doublé à 2 millions là où les gens disaient mes électeurs ne paient pas cette taxe, nous on a dit non, il faut payer les taxes, nous on a dit un bon citoyen doit s’acquitter de ses obligations fiscales».

Notons qu’une table ronde sur la levée ou non de l’état de siège a été annoncée en ce mois de Novembre par le président Félix Tshisekedi. Les élus des provinces sous état de siège, les officiels de l’armée et la présidence de la RDC seront autour d’une table pour discuter sur le devenir de cette mesure entrée en vigueur le 06 mai 2021.

Gaël Hombo/acturdc.com