RDC : plusieurs conseillers à la présidence impliqués dans le détournement à la SNEL

Plusieurs conseillers à la présidence de la République sont directement impliqués dans le détournement de deniers publics et actes de corruption. Les faits ont été révélés par Georges Kapiamba, activiste de droit de l’homme et président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) lors d’un point de presse au siège de l’ACAJ, à Kinshasa.

En effet, Georges Kapiamba indique ces révélations sont les résultats d’une enquête enclenchée en 2020, notant des actes de détournement de deniers publics, de la mauvaise gouvernance, de la signature de plusieurs contrats de gré à gré etc. Et dans la foulée, l’activiste de droit de l’homme poursuit en indiquant que d’autres agents du ministère de l’énergie et du portefeuille, sont également impliqué.

Pour Georges Kapiamba, coordonnateur de l’ACAJ, il s’est vraisemblablement installé à la tête de la République une vraie mafia qui conclut des contrats allant dans le sens contraire de la procédure normale. Il dénonce la signature des contrats gré à gré avec sept entreprises qui oeuvrent sur le territoire national.

Notons que le président Félix Tshisekedi, a, lors de son accession à la magistrature suprême mis en place l’État de droit, une politique qui vise à bannir les anti-valeurs en mettant au centre une justice impartiale. Si l’état de droit reste encore à ce jour contesté, à en croire l’opinion publique, c’est à cause des agents de la présidence qui sont sérieusement engagés dans les actes de détournement comme lors des gouvernements passés.

Gaël Hombo/acturdc.com