François Kabulo allume Constant Omari sur la révision des statuts de la FECOFA

Le célèbre journaliste congolais, François Kabulo Mwana Kabulo, n’a pas apprécié la voie choisie par Constant Omari, pour réviser les statuts de la FECOFA, notamment la mise en place d’une commission spéciale composée de quelques têtes bien connues des rouages du foot congolais (Shabani Nonda, Frédéric Kitengie, Santos Mutubile…). Pour ce chevronné de la presse sportive congolaise, il y a vice de procédure. Constant Omari devrait se contenter de partir et laisser cette responsabilité entre les mains de quelqu’un d’autre.

Après 21 ans, c’est aujourd’hui qu’il (Constant Omari) se rend compte qu’il faut réviser les statuts parce qu’il s’en va. Monsieur Shabani Nonda n’est pas membre du comité directeur à ce que je sache, tout comme monsieur Santos Mutubile. Ils sont des simples conseillers affectés à l’équipe nationale. Monsieur Tshimanga (ndlr président intérimaire de la FECOFA) ne va se laisser faire. C’est lui qui a la totalité des pouvoirs. La signature de Monsieur Omari depuis sa démission ne compte plus. Si tel est le cas, on va alors le rappeler, pour signer des dossiers financiers”, a-t-il fait savoir dans une interview avec la presse kinoise.

François Kabulo conseille de prendre au sérieux la révision des statuts de la FECOFA, en choisissant les personnes qui s’y connaissent. “Ce n’est pas une commission où il faut blaguer. Il faut mettre les juristes, les administratifs et les experts dedans. Nous allons nous référer à d’autres statuts qui existent […] Il y a au niveau de la FIFA ce qu’on appelle « Commission de normalisation », poursuit-il.

L’homme promet de mener la bataille au niveau le plus élevé si l’actuel président de la FECOFA ne fait pas les choses dans les normes. “Nous serons prêts à demander à Gianni Infatino (ndlr président de la FIFA) de mettre en place cette commission. Si jamais Sieur Tshimanga ne se conforme pas, les sociétaires peuvent saisir la FIFA, et cette dernière enverra un comité de normalisation composé de trois congolais qui vont gérer par intérim les affaires de la FECOFA avec un délai bien déterminé, dans le but de mettre des nouveaux status en place”.

Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer