État de siège : Le nombre de civils tués a doublé en une année (Amnesty International)

Amnesty International a, dans un rapport publié mardi 10 mai 2022 sur son site internet, pointé du doigt les massacres qui se vivent à l’Est de la République. Lédit rapport indique que le nombre de civils tués durant la période de l’état de siège a doublé par rapport à la période avant l’installation de cette mesure constitutionnelle.

« Le nombre de victimes civiles dues au conflit armé dans la région a cependant plus que doublé en une année. Entre juin 2020 et mars 2021, 559 civil·e·s ont été tués dans le cadre du conflit armé au Nord-Kivu et en Ituri. Selon les Nations-Unies, il y a eu au moins 1.261 victimes civiles entre juin 2021 et mars 2022 », écrit Amnesty International.

Il sied de noter que l’état de siège décrété le 06 mai 2021 par le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo se trouverait au plus bas en ce qui est de la réalisation de son objectif ultime. Dans le chef de la population congolaise, plusieurs voix se lèvent pour dénoncer la pérennisation de cette mesure constitutionnelle en estimant qu’elle s’est montrée faillible.

Gaël Hombo/acturdc.com