Enjeux politiques : l’AR pris en tenaille entre Moïse katumbi et Jean-Claude Muyambo ?

Le regroupement politique Alternance pour la République(AR) est en danger. Les fissures se créent au sein de cette plateforme qui d’ors et déjà donne l’impression d’être un serpent à deux têtes.

Jean-Pierre Samba, s’autoproclame coordonnateur de cette plateforme politique et électorale.

À en croire Jean-Pierre Samba, lui et son secrétaire exécutif, ont été désignés par la conférence des présidents avec un procès-verbal faisant foi.

À cet effet, le président du parti politique Mouvement pour la révolution des mentalités, peu connu du grand public, estime que Jean-Claude Muyambo et Jean-Bertrand Ewanga, qui occupaient ces fonctions autrefois, se sont retrouvés hors mandat au regard des textes qui régissent l’Alternance pour la République.

Pour lui, l’AR est une plateforme de Moïse Katumbi qui en est jusqu’à preuve du contraire, autorité morale.

Par contre, Jean Bertin Ewanga, secrétaire exécutif de l’AR, affirme que l’alternance pour la République est l’œuvre personnelle initiée par le bâtonnier Muyambo. Moise Katumbi, réplique t-il, n’a pas créé l’AR.

Jean Bertin Ewanga, qui reconnaît tout de même le financement de l’ancien gouverneur de l’ex Province du Katanga, dans le fonctionnement de cette plateforme, accuse Jean-Pierre Samba de vouloir opposer Moïse Katumbi à Jean-Claude Muyambo, qui seraient selon lui, en parfait état de collaboration.

Pour lui, Jean-Pierre Samba « a été recruté et proposé par Delly Sesanga, mais, rappel t’-il, il a été chassé 3 ans après, à cause de son mauvais comportement.

Jean Bertin Ewanga, conclu par conséquent, que Jean-Pierre Samba ne peut nullement parler au nom de l’alternance pour la République qui a ses organes, notamment la conférence des présidents.

Sa signature, révèle t-il, ne figure pas dans les statuts ou le protocole d’accord de AR.

Notez qu’après la mise en place de l’Union sacrée autour du président de la République, Félix Tshisekedi, les problèmes de leadership se posent dans certains partis politiques de la République Démocratique du Congo.

24h.CD/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer