Déstabilisation de la RDC par des militaires rwandais basés en RCA : « Une fausse information de presse », selon l’ambassade congolaise à Bangui

La rumeur de la présence de ces miliciens circule depuis plusieurs mois dans le pays. Elle prospère sur la crise entre Kinshasa et Kigali, et sur la forte implication et la présence militaire rwandaise en Centrafrique. Le gouvernement centrafricain dénonce lui des « élucubrations » visant à saper la relation avec Kinshasa.

L’opposant et ancien bref président de transition Alexandre-Ferdinand Nguendet demande que la lumière soit faite sur le sujet. Il a écrit au président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji pour lui demander la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire, et le recours à l’expertise des Nations unies et des organisations sous-régionales comme la CEEAC et la CIRGL.

« Élucubrations »

Pour Alexandre-Ferdinand Nguendet, des miliciens du M23 stationnent dans plusieurs régions frontalières, sous uniforme rwandais, dans le but de menacer le pays voisin. « Ils ne sont pas dans le contingent officiel, envoyé par le Rwanda. Ils sont dans une autre dynamique, ils n’interviennent pas sur le théâtre d’opération entre les groupes rebelles. Ils sont passés tout au long de la rivière Oubangui pour déstabiliser la République démocratique du Congo. »

Alexandre-Ferdinand Nguendet dit s’appuyer sur les témoignages de militants locaux de son parti, ainsi que sur deux documents.

Le premier est une note des services de renseignement de RDC, mais elle a été « basée sur une fausse information de presse » explique aujourd’hui un employé de l’ambassade congolaise à Bangui.

Le second est en revanche « pertinent » juge la même source. C’est une note de l’ambassadeur à sa hiérarchie, dans laquelle il s’interroge sur une stratégie « d’encerclement » de son pays, et conclut que les militaires rwandais présents en RCA peuvent facilement opérer en territoire congolais.

Il ne fait en revanche pas mention du M23. « Mais vu ce qu’il se passe dans l’est de la RDC, pour nous, là où il y a des Rwandais, il y a forcément une inquiétude » souligne notre interlocuteur à l’ambassade.

Rencontre entre l’ambassadeur congolais en RCA et la ministre RSA des affaires étrangères 

Du côté des autorités, on estime qu’Alexandre-Ferdinand Nguendet fait « du confusionnisme et de la récupération politique ».

La ministre centrafricaine des Affaires étrangères, Sylvie Baïpo Témon, a reçu ce lundi Esdras Bahekwa Kambale, l’ambassadeur de la RDC. L’échange a permis selon elle « de mettre en lumière les élucubrations ayant pour velléités de nuire à l’excellence des relations de coopération bilatérale entre nos deux pays » et de considérer qu’une simple « note confidentielle d’un diplomate à sa capitale » a servi aux « ennemis de la paix d’en profité pour activer les réseaux voués à la déstabilisation et à la création de tensions entre des pays frères »  /mediascongo.net