CENI : il faudra recycler, mettre à jour les kits et acquérir de nouveaux matériels pour les élections de 2023

Les élections de 2023 sont bien tenables, affirme la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a clôturé dimanche 7 mars un atelier de renforcement des capacités en logistique électorale. C’est le début des préparatifs des élections de 2023, a dit le président de la CENI, Corneille Nangaa.

Sur le plan logistique, il faudra mettre les anciens matériels à jour, les recycler et acquérir d’autres matériels en tentant compte du fichier qui sera reconstitué.  

« Les acquisitions faites en 2005, d’autres en 2011, d’autres encore en 2016 et 2018, certains de ces matériels sont encore là. Et pour les élections de 2023, il sera question de recycler les matériels, les machines à voter sont là, les Kits d’enrôlement sont bel et bien là, il sera juste question de les mettre à jour, d’ajouter la partie qui restait parce que le nombre d’électeurs va augmenter et procéder aux acquisitions d’autres matériels qui ne sont pas recyclables. C’est ce qu’on appelle les matériels à usage unique qu’on utilise une fois et qu’on jette mais l’essentiel des matériels est bel et bien présent », a dit Corneille Nangaa lors d’une visite dans l’entrepôt de la CENI.

A moins de 3 ans des élections en République démocratique du Congo, le débat sur cette question refait surface dans la classe politique. Ce, après la récente déclaration des évêques de la CENCO sur la nécessité d’organiser les élections « en 2023 et pas plus tard ».

Actualite.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer