Beni : les Maï Maï se font vacciner et sensibilisent contre Ebola à Kalunguta

Les combattants de l’union des patriotes pour la libération du Congo (UPLC), un groupe armé actif à Beni dans la province du Nord-Kivu se sont engagé dans la riposte contre l’épidémie d’Ebola qui sévit depuis une année et quelques mois dans cette région.

À Kalunguta et ses environs en territoire de Beni, les combattants organisent de programmes de sensibilisation de la population sur l’existence de cette maladie dans des zones où la communauté semble résister aux équipes de riposte contre cette épidémie.

Ces combattants sont déjà engagés et coopèrent désormais avec les agents de santé dans la zone de santé de Kalunguta et ses environs. Ceux qui se rendent terrain pour la sensibilisation commencent par se faire vacciner d’abord affirme un acteur de la société civile locale, qui a préféré s’exprimer sous le sceau de l’anonymat.

« Ils sont vraiment impliqués. Ils accompagnent les équipes de riposte contre Ebola. Ils donnent des messages dans des endroits où s’observe la résistance de la population en leur montrant que tout le monde doit s’impliquer pour finir avec cette maladie. Les équipes de riposte font recours à eux quand ils veulent accéder dans des zones de résistance. Ceux qui se rendent sur terrain sont déjà vaccinés. Ils sont maintenant en franche collaboration même avec la population… », a confirmé cet acteur de la société civile.

Il sied de signaler que dans les jours passés, certains responsables et structures sanitaires qui collaborent avec les équipes de riposte étaient dans le viseur des hommes armés, dont les Maï Maï. Les combattants de l’UPLC avaient déjà annoncé leur reddition aux forces armées de la RDC et disaient attendre les formalités avec les services du programme de reddition volontaire.

MEDIA CONGO PRESS / Acturdc.com