Ass Nat : Coûte que coûte, nous allons voter », Didier Manara

Les députés nationaux de reste inébranlables dans leur démarche pour aboutir à l’élection du Premier Vice-président du bureau de la chambre basse du parlement. Empêchés de tenir le scrutin aujourd’hui 12 juin 2020, les élus du peuple ne désarment pas. Pour Didier Manara, l’élection aura lieu à tout prix : « Coûte que coûte, aujourd’hui ou ailleurs, nous allons voter ».

Ce député national soulève la possibilité de déplacer la plénière pour procéder au vote au regard de la constitution dans ce cas précis : « Je crois que même notre règlement d’ordre intérieur et la Constitution dit que lorsque l’accès nous est interdit au Palais du Peuple, nous pouvons, nous députés, déplacer la plénière et voter ça même ailleurs. Nous pouvons le faire et la constitution nous le permet ».

Exaspéré par la décision du conseil d’État, Didier Manara va jusqu’à pointer du doigt accusateur le parti présidentiel : « Nous constatons que les troubles qui se passent au niveau de l’UDPS commencent à toucher l’Assemblée nationale », évoque-t-il. Le mercredi 10 juin 2020, le conseil d’État avait demandé au bureau de la chambre basse du parlement de surseoir l’élection du Premier Vice-président. L’assemblée a fait fi de cette décision.

Marco Emery Momo / Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer