Violence conjugale: une femme enceinte tuée par son mari à Goma

Les violences conjugales au Nord-Kivu sont devenues monnaie courante. Selon une recherche indépendante, plus de trois quart des femmes dans cette région connaîtraient fréquemment des violences conjugales. La même source renseigne que les victimes seraient forcées de garder silence pour sauver leurs foyers des possibles ruptures, ruptures qui sont parfois affective, émotionnelle, financière, protectrice, etc.

Selon les informations parvenues à acturdc.com, une femme enceinte de 4 mois nommée Alice Lyanya est décédée tragiquement après avoir été tabassé par son mari. Salon plusieurs témoignages, son mari l’aurait battu toute la nuit, le matin il est parti au travail laissant sa femme au lit.

Les mêmes sources indiquent que c’est dans la journée que les enfants ont alerté les voisins , arrivés à l’hôpital, elle était déjà morte.

Gaël Hombo/acturdc.com