Vaccin anti – covid : Pascal Mukuna dit non

Après que les autorités sanitaires et politiques aient décidées d’administrer les vaccins à la population congolaise, les réactions fusent de partout. La plus farouche en date, est celle de l’évêque Pascal Mukuna.

Ce responsable de l’église Assemblée Chrétienne de Kinshasa ( ACK), s’oppose à la vaccination contre la pandémie du Covid 19.

« Nous avons 500 députés, 110 sénateurs, une soixantaine de ministres, qu’ils commencent d’abord eux à se faire vacciner. Si nous constatons qu’il n’y’a pas des effets secondaires majeures chez eux, là nous aussi on va se faire vacciner par la suite », a t-il dit dans une vidéo qui circule sur la toile.

Le monde entier gémit par la pandémie de Covid 19. La République Démocratique du Congo est en pleine deuxième vague à cause notamment de l’irespct des gestes barrières.

Pour couper la chaîne de contamination, les autorités sanitaires et politiques trouvent mieux de faire vacciner le peuple congolais.

Pour ce faire, la première phase d’introduction du vaccin contre le coronavirus ciblera les quatre provinces de la RDC les plus touchées par la pandémie à savoir Kinshasa, le Nord-Kivu, le Kongo-Central et le Haut-Katanga.

Sur la base de l’analyse des données épidémiologiques et des orientations de l’OMS, la vaccination concernera 20% de la population. Il s’agit notamment du personnel de santé qui représente 1% de la population, des personnes âgées de plus de 55 ans (6%) et des personnes souffrant de comorbidités (maladie rénale chronique, hypertension artérielle ou diabète), soit 13%.

Un plan de déploiement du vaccin contre la COVID-19 en RDC a été validé par le pays et approuvé par l’initiative COVAX.

Notez que c’est le vendredi 12 mars que la cérémonie officielle du lancement de la campagne sera lancée.

24h.cd/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer