Tony Mwaba : « La gratuité de l’enseignement est non négociable »

Le ministre national de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba a, au cours d’un échange, ce vendredi 06 août 2021 à Bukavu, avec les acteurs éducatifs de la province du Sud-Kivu, insisté sur l’effectivité de la gratuité de l’enseignement, voulue par le chef de l’État, Félix Tshisekedi.

À cet effet, Tony Mwaba a indiqué que sa mission est de redresser le sous-secteur de l’enseignement qui, selon lui, est détruit depuis les années 80.

« J’ai la mission d’organiser ou de réussir le redressement de notre sous-secteur qui a été envahi, qui a été détruit depuis les années 80 jusqu’à ces jours« , a dit le ministre de l’EPST.

Par ailleurs, il a rappelé aux directeurs provinciaux de l’éducation, ainsi qu’aux inspecteurs provinciaux que la gratuité de l’enseignement n’est pas négociable. Il a mis en garde tous ceux-là qui piétinéront cette mesure.

« La deuxième des choses, c’est la mise en œuvre effective de la gratuité. La gratuité est non négociable. On ne négociera avec personne, parce qu’elle est dans la constitution. Nous devons respecter la constitution et ça, c’est obligatoire« , a martelé Tony Mwaba.

img 20210806 wa0026

De son côté, Roger Mtatabaro, secrétaire exécutif provincial du Syndicat des Enseignants du Congo, au Sud-Kivu (SYECO), se dit satisfait de la vision du ministre national de l’EPST. Cependant, il a appelé Tony Mwaba à ne pas se limiter seulement à la mise en garde.

« Nous voulons qu’il puisse exécuter, qu’il ne se limite pas à la mise en garde mais que ceux-là qui ne veulent pas marcher avec la loi, qu’ils soient sanctionnés, tel qu’il a envisagé« , a-t-il dit.

À noter qu’après cet échange qui s’est tenu à l’hôtel Panorama situé à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, le ministre national de l’ESPT s’est rendu à l’Assemblée provinciale où il a discuté avec le président de cet organe délibérant, Zacharie Lwamira, sur les questions liées à son secteur.

Actu30.cd

vous pourriez aussi aimer