Steve Mbikaji s’en prend à Moïse Katumbi

L’initiateur du Front Patriotique 2023, Steve Mbikaji a, sans atermoiement aucun, mit le feu sur Moïse Katumbi. L’ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) fustige la position de l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi. Pour lui, le Charman s’est fait trahir par le temps en montrant son appartenance congolaise de façade.

Pour l’élu du peuple, l’attitude manifestée par l’homme de Kashobwe laisse à désirer. Il fait donc savoir que les paroles et les gestes que posent certains politiques font transparaître une catégorie des congolais de corps et étrangers de coeur.

« C’est dangereux d’avoir des candidats présidents de la République qui, en actes et en paroles, prouvent qu’ils sont congolais de corps et étrangers de coeur », peut-on lire sur son compte Twitter.

Cette réaction n’est pas le fait du hasard. Steve Mbikaji qui est l’un des politiques qui soutiennent Félix Tshisekedi pour sa réélection en 2023 n’a pas digéré les propos tenus par Moïse Katumbi devant 160 ministres, parlementaires et diplomates présents au Symposium de Cracovie en Pologne. Selon les propos de l’ancien président de l’exécutif provincial du Katanga, Kinshasa manigancerait pour l’écarter de la course vers la magistrature suprême lors des élections de 2023.

« Maintenant que nous nous approchons des élections (de 2023), ils veulent m’écarter de la course (à la présidence), en utilisant l’argument que mon père est juif, et que je ne serais pas loyal à mon pays », a déclaré Moïse Katumbi.

Gaël Hombo/acturdc com

vous pourriez aussi aimer