Soldats ougandais en RDC: même armée, objectifs différents

De centaines de militaires ougandais sont attendus dans les prochains jours en République démocratique du Congo dans le cadre de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC).

L’annonce a été faite ce lundi 21 novembre 2022 par les Forces de défense populaire de l’Ouganda (UPDF). Ils vont retrouver sur le territoire congolais de centaines d’autres soldats de leur pays déployés dans le cadre de l’opération Shujaa.

La force régionale Est africaine chargée de ramener la paix dans l’Est de la RDC se met petit à petit en place. Après plus de deux cent soldats kényans sur les 900 prévus par Nairobi, c’est autour de l’Ouganda d’envoyer ses soldats.

Et, leur arrivée est imminent, à en croire les informations officielles de l’armée ougandaise.

Petit souci: Kampala est indexé par une frange de l’opinion congolaise d’être de mèche avec les terroristes du M23.

Même si officiellement tout va bien entre le gouvernement des deux pays, la méfiance est grande dans le chef de la population congolaise.

Les uns traquent les ADF…

Qu’à cela ne tienne, l’Ouganda est à ce jour l’un des pays les plus renseignés sur la situation sécuritaire de la partie orientale de la République démocratique du Congo.

Pour cause, c’est depuis décembre 2021 que des forces spéciales de l’UPDF combattent aux côtés des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans le cadre de l’opération conjointe dénommée « opération Shujaa »

L’accord de défense et de sécurité y afférent a été signé le 9 décembre de la même année. Depuis, peu d’informations sont connues sur le déroulement des opérations.

Les informations les plus connues sont que les militaires ougandais et congolais traquent ensemble les combattants des Forces démocratiques alliées (ADF) opérant sur le sol congolais depuis le début des années 2000.

Quant à leurs collègues attendus dans la force régionale Est africaine, leur objectif, d’après le président en exercice de l’EAC, le chef de l’Etat kényan William Ruto, « est celui de garantir la paix dans la partie Est du pays et renforcer la paix par rapport et au regard des activités menées dans ces coins urbains qui ont tendance à créer l’instabilité et l’insécurité…»/mediascongo.net