Secrétariat exécutif national de la CENI : Kabund floue le MLC

Pour succéder à Malonda Ngimbi au secrétariat exécutif national de la CENI, l’Union sacrée de la nation, par le truchement de Jean-Marc Kabund-a- Kabund, avait misé sur un candidat du MLC de Jean-Pierre Bemba, non représenté au nouveau bureau de la centrale électorale.

Le premier vice-président de l’assemblée nationale l’avait, d’après une confidence, rassuré au groupe parlementaire MLC à l’assemblée nationale.

D’où, d’ailleurs, l’attitude réservée de Jean-Pierre Bemba pendant la désignation puis l’investiture de Denis Kadima. Alors que Moïse Katumbi et les églises Catholique et Protestante denonçaient le manque de consensus, Bemba appelait à renforcer l’observation lors des élections à venir.Après Katumbi, Bemba

Contre toute attente, dans sa décision 002 du 6 janvier 2022 portant nomination d’un secrétaire exécutif national de la CENI, Dénis Kadima nomme Mubika Toto, cadre de l’UDPS et conseiller à la cellule Économie, finances et audit à la Présidence de la République.

« Kabund a vu l’importance de ce poste et l’a confié à un de leurs. Le MLC s’est vu roulé par l’UDPS », nous a confié une source proche de Bemba Gombo.

Après Moïse Katumbi roulé en premier dans cette affaire de la CENI, c’est le tour de Jean-Pierre Bemba d’expérimenter le manque de sincérité de l’UDPS, son partenaire dans l’Union sacrée.

Avec ce climat qui ne favorise pas la confiance entre partenaires politiques, il n’est pas impossible que l’UDPS, avec ce genre d’agissements, poussé bon nombre de ses partenaires à prendre leurs distances de l’Union sacrée.

vous pourriez aussi aimer