Sankuru : Didier Budimbu annonce la construction des stations services dans le court terme

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a, ce mardi 11 octobre 2022 dans son mot de clôture de la Table Ronde sur l’approvisionnement en produits pétroliers dans les provinces du Grand Kasaï et du Grand Équateur, annoncé la construction des stations services dans le court terme dans le Sankuru. Il a indiqué que cette situation est inadmissible.

Le ministre des Hydrocarbures a exhorté les participants à cette Table Ronde, notamment les gouverneurs des provinces concernées, de ne ménager aucun effort pour contribuer à l’amélioration des choses dans le Sankuru. Il a démontré l’importance des produits pétroliers dans le développement d’un pays.

« Comment une province comme le Sankuru n’a même pas une seule station-service ? On ne parle même pas de deux, on parle d’une station, même pas une pompe ?. C’est anormal, je pense que le secteur doit évoluer et nous devons changer beaucoup de choses. Durant les discussions, il y a un opérateur qui s’est manifesté affirmant qu’il est prêt à installer même deux ou trois stations-service dans le Sankuru. Je pense que c’est à encourager. Nous devons absolument accompagner le Sankuru parce que le carburant c’est la colonne vertébrale de l’économie nationale. Il n’y a pas de carburant, il n’y a pas de pain, il n’y a pas d’économie parce que les gens ne savent pas se déplacer », a dit Didier Budimbu.

Dans la foulée, le ministre des Hydrocarbures a souligné la nécessité de doter les espaces Grand Kasaï et Grand Équateur des facilités qu’il y a à Kinshasa.

« Je pense qu’on peut réellement changer les choses. Dans les jours à venir, nous allons harmoniser pour avoir une feuille de route que je vais présenter au Gouvernement pour avoir tout ce qui a été demandé ici (…) Nous voulons avoir des unités de stockage dignes de ce nom. On va mettre des stratégies en place pour voir s’il faudra les financer avec les stocks stratégiques ou les stocks de sécurité », a-t-il ajouté.

En outre, Didier Budimbu a rassuré les participants à cette table ronde qu’il va faire le rapport au premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde ainsi qu’au chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui, a-t-il précisé, est l’artisan principal de tout ce qui est fait pour résoudre le problème d’approvisionnement en produits pétroliers dans les deux espaces cités ci-haut.

« Nous sommes vraiment déterminés pour qu’il y ait un changement réel au Grand Équateur et au Grand Kasaï par rapport à l’approvisionnement. J’attire encore l’attention de tout le monde que nous devons faire quelque chose pour le Sankuru, à court terme. Nous ne pouvons pas accepter qu’une province de la République démocratique du Congo ne puisse pas avoir une seule station, ce n’est pas normal », a martelé le ministre des Hydrocarbures.

Par ailleurs, Didier Budimbu a fait savoir qu’il est impératif d’avoir le résultat escompté. Le ministre des Hydrocarbures a signifié que ceux qui ne vont pas s’inscrire dans cette dynamique seront mis de côté.

Parmi les résolutions prises à l’issue de cette table ronde, figurent notamment la réhabilitation des infrastructures de stockage, de transport et de distribution des produits pétroliers dans le respect des normes internationalement admises, ainsi que la réhabilitation de toutes les voies de communication routière, fluviale et ferroviaire.