Rutshuru : la rentrée scolaire paralysée dans les écoles occupées par les déplacés de guerre

La rentrée scolaire 2022-2023 prévue ce lundi 05 septembre 2022 sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo n’aura pas lieu dans plusieurs écoles où sont logés les déplacés de la guerre du M23 dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

À l’école primaire Lemera, une école catholique, quelques élèves vêtus en bleu et blanc, sont arrivés en pensant étudier pour ce premier jour de la rentrée scolaire, mais ont été empêchés d’accéder à leurs salles de classe par les déplacés qui les occupent.

À l’EP Lemera, comme dans d’autres écoles, la Police a été déployée pour contenir les déplacés et élèves qui ont tenté de se disputer les salles des classes.

Des enfants déplacés ont même manifesté devant le bureau de l’administration du territoire de Rutshuru avec des calicots sur lesquels on pouvait lire : « Nous avons aussi droit à l’éducation ».

Leurs parents qui les ont accompagnés exigent le rétablissement de la paix dans leurs villages occupés par les M23, afin que leurs enfants reprennent aussi le chemin de l’école.

Les lieux d’hébergement des déplacés explosent ces derniers jours suite à l’arrivée massive des Congolais qui s’étaient réfugiés en Ouganda, mais ont été refoulés ces derniers jours.

Pour rappel, les rebelles du M23 que le gouvernement Congolais et un groupe d’experts des Nations-Unies accusent d’être soutenus par le Rwanda, ont lancé une insurrection ces derniers mois et occupent la cité de Bunagana depuis trois mois./7sur7.cd