RDC: “Plusieurs groupes armés dans la partie Est du pays, bénéficient de la complicité de la population locale” (gouvernement)

La partie Est de la République Démocratique du Congo est en proie aux activités rebelles depuis plusieurs décennies aujourd’hui. Selon des sources proches du gouvernement Sama Lukonde, l’exécutif congolais pointe du doigt les populations du Grand Kivu, de collaborer avec les groupes armés. Les rebelles opèrent avec l’appui et la complicité de plusieurs natifs.

En effet, cette réalité décelée il y a quelques années par certaines Organisations Non Gouvernementales (ONG) impliquées dans la traque des rebelles dans la partie Est de la République Démocratique du Congo n’avait jamais bénéficié de l’attention du gouvernement central. Selon les estimations de l’armée congolaise parvenues à acturdc.com, plus de 70 jeunes de Bukavu, Béni et leurs environs ont été appréhendés durant les opérations militaires lancées en l’an 2021. Les promoteurs de groupes armés bénéficient d’une main-d’œuvre qualifiée, d’autant plus que cette dernière connaît parfaitement bien la communauté et peut alors avec facilité mettre en place des stratégies de destruction.

Le manque d’encadrement de la jeunesse congolaise, d’une part, et kivusienne, d’autre part, est à la base de l’élargissement extraordinaire des groupes armés en RDC. Pour Jean-Luc Kasongo, le gouvernement congolais se doit de mettre en place un plan d’encadrement de la jeunesse congolaise. Les temps sont difficiles, estime t-il, pour laisser les groupes armés mettre en place des dispositions destructrices en collaboration avec les natifs.

Pour rappel, le Mouvement du 23 Mars (M23), a repris ses activités à l’Est du pays. Selon son porte-parole, le groupe rebelle proche du Rwanda se dit prêt à dialoguer avec les autorités congolaises. Si l’opinion publique congolaise accuse Paul Kagame, d’être le parrain des actions commises par les rebelles qui opèrent en RDC, le régime de Kigali rejete complètement ces allégations.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer