RDC: les détournements du siècle à la Gecamines… 35 milliards disparus entre 2012-2020 (IGF)

L’inspection générale des finances a rendu public son rapport sur la gestion de la société Générales de Carrière et Mines (Gecamines) ce samedi 4 Juin.

Après l’Audit de l’IGF à la Gecamines des révélations sont troublantes, ont parlent même d’un détournement du siècle en RDC.

Les partenaires de Gecamines on réalisé un chiffre d’affaires global évalué à 35 milliards de dollars, alors que l’entreprise n’a reçu que 564 millions de dollars comme royalties de ces partenaires, soit 1,6%.

Voici le rapport de l’IFG

  • Le chiffre d’affaires réalisé par les partenaires de la gecamines 2012-2020 s’élève à $35 milliards. La gecamines n’a reçu que $564 millions en terme de royalties.
  • Sur les avances de la gecamines à l’État de $591millions, $413 millions sont introuvables.
  • Sur $175 millions de pas de porte du contrat chinois, $175 millions introuvables.
  • Sur un total des revenus de 1,9 milliard, seuls $57 millions ont servi à l’outil de production de la gecamines.
  • Alors que la dette juridique était de $44millions en 2020, la gecamines a payé 2016-2020, $97millions pour les honoraires des avocats.
  • Elle a vendu ses maisons 1ch+s à 500$, 2ch+s à 750$, 3ch 1000$ et 4ch 1500$. En plus 20% de commissions ont été payées à une agence immo.
  • En 1996 Gecamines avaient 45% de parts sociales à la TFM (plus grande mine), elles ont été réduites à 17,5% en 2005.

En 2000 la gecamines avait des réserves de :

35,3 millions tonnes Cuivre

3 millions tonnes de cobalt.
En 2021 elle n’a plus de réserve disponible en Cuivre 9,3 millions et 1,4 million cobalt.

Roger AMANI