RDC : le gouvernement donne son point de vue sur la sortie médiatique de Kabund

La sortie médiatique de Jean-Marc Kabund ce lundi 18 juillet dernier aurait engendré un climat trouble sur la scène politique congolaise. Le porte-parole du gouvernement a réagi aux propos de Jean Marc Kabund.
Patrick Muyaya estime que les affirmations de Kabund s’apparentent aux « insultes » mais malheureusement c’est ce que veut la « démocratie ». Le gouvernement se dit disposé à débattre de son bilan le moment venu. Pour l’instant il a mieux à faire. Cette déclaration a été faite lors d’un « point de presse » ce lundi 18 juillet dans la soirée.

Et dans son allocution, Patrick Muyaya déclare :« Ce qui est excessif est insignifiant. Ce n’est pas en étalant ce qui s’apparente à des insultes, à de la calomnie qu’on va proposer une alternative au peuple congolais. Le moment venu, nous nous serons prêts à débattre ».

Et de réaffirmer : « S’il y a bien une chose qui sévit bien en République démocratique du Congo, et c’est parfois même de trop, d’après certaines personnes, c’est la liberté d’expression. Donc, tout le monde a le droit de dire ce qu’il veut. Cela procède de la démocratie que tous nous voulons ».

Pour rappel, dans une déclaration faite ce faite ce lundi 18 juillet devant la presse nationale, Jean-Marc Kabund a annoncé sa volonté manifeste de se présenter au prochain scrutin présidentiel afin de libérer le pays de l’entreprise de Tshisekedi et de l’UDPS. Le surnommé 520 Gigas qualifie le mandat de l’actuel régime d’un échec monumental.

« En 2023, nous n’allons accompagner personne. Nous allons nous battre pour la conquête du pouvoir à tous les niveaux », a-t-il déclaré.

Au cours de son allocution, Jean-Marc Kabund affirme qu’il s’était opposé auprès du président Tshisekedi sur un projet de glissement de 2 ans. D’après lui, ce projet consiste à intégrer tout le monde dans la gestion pour affaiblir l’opposition.

Gaël Hombo/acturdc.com