RDC : le Forum Katangais recommande aux autorités nationales de mettre fin au flux migratoire massif opéré sans aucun respect de la dignité humaine perturbant l’ordre social et public

À la clôture ce dimanche 22 mai du forum sur la réconciliation katangaise, les participants ont appelé les autorités nationales à s’impliquer pour éviter le flux migratoire des populations du Kasaï constaté ces derniers temps au Katanga. Pour eux, ces mouvements perturbent l’ordre social et public de leur contré.

Ils ont également invité, les personnes habilitées à permettre la libération des fils du Katanga enfermés et le retour d’exil de ceux forcés à vivre à l’étranger. En outre, ils ont appelé au respect du code minier afin que les droits des autochtones soient garantis.

« Aux autorités nationales : de mettre fin au flux migratoires massifs opérés sans aucun respect de la dignité humaine perturbation l’ordre social et l’ordre public, la libération des frères et sœurs katangais en état d’arrestation pour leur opinion politique dans un esprit de réconciliation nationale, de créer les conditions de retour au pays et dans notre province de nos soeurs et frères injustement traqués et contraint à l’exil, de réserver l’octroi des zones d’extraction artisanale de nos minerais en priorité aux populations locales autochtones, propriétaires ancestraux de gisements miniers conformément à l’esprit du code minier révisé en 2018 », dit les recommandations issus de ce forum lu par le père Jean Nyembo.

Ouvert le 17 mai sur initiative de l’évêque du diocèse de Lubumbashi, Monseigneur Fulgence Muteba, ce forum avait pour but de réconcilier les fils et filles des provinces démembrées du Katanga. Il a regroupé des personnalités politiques et socio-culturelles dont Joseph Kabila, Moïse Katumbi, des ministres en fonction, des anciens ministres, des députés nationaux et provinciaux, des sénateurs etc. Les deux premières personnes ont été réconciliées durant la messe par l’initiateur après plus de 7 ans de discorde.