RDC : le DG de la DGCMP aux arrêts pour avoir autorisé un contrat avenant de 8 millions USD

Le Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe a, ce mercredi 16 février 2022, mis aux arrêts le Directeur général de la Direction Générale du Contrôle des Marchés publics (DGCMP), Michel Ngongo Salumu. Cet arrestation fait suite à l’autorisation d’un contrat avenant décrié par l’Inspection générale des finances (IGF) d’un montant de 8 millions USD de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) (ex-Onatra) en violation de la loi.

A en croire des sources proches à acturdc.com, le Directeur général Michel Ngongo Salumu a été interpellé le mardi 15 février par la police judiciaire en tenue civile et à bord de deux jeeps. Le Directeur général de la DGCMP aurait été auditionné le même jour au Parquet Général près la cour d’Appel de Kinshasa/Gombe pour présumé détournement et faux en écriture.

Il sied de noter que le PCA Emmanuel Mbo et le Directeur général Jean Masumbuko ont été arrêtés jeudi 10 février sur demande de l’IGF pour ce même dossier. Ils avaient été désignés, il y a quelques mois, pour remplacer temporairement l’ancienne équipe soupçonnée de mauvaise gestion.

D’après Me Georges Kapiamba, coordonnateur de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), ces deux mandataires sont accusés par l’IGF de détournement des deniers publics. La fraude, explique-t-il, porte sur un contrat de réhabilitation de quais sur le port de Matadi, au Kongo-Central. La facture qui était de 2 millions USD est passée à 8 millions USD.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer