Ituri/Sécurité: voici les propositions de la société à la nouvelle troupe militaire affectée en Ituri

La société civile du Nord-Kivu a salué le déploiement des nouvelles troupes d’armées pour la traque des ennemis qui massacrent la population à Beni et Ituri. C’était au cours d’une interview exclusive accordée à acturdc.com, le lundi 14 février 2022.

Cependant, elle voudrait se rassurer que ces nouvelles unités ne soient pas venues des anciens groupes armés ou rebelles comme le RCD, le M23, le CNDP et autres.

« Parfois on relève le commandement on laisse les unités ou on lève les unités, on laisse le commandement. A ce moment on ne peut pas espérer à quelque chose d’important. Nous donnons la chance à ces nouvelles unités qui sont entrain d’être déployés » ; a préciser Edgar Mateso.

Le vice-président de cette structure citoyenne, tout en accordant du crédit à ces éléments, plaide pour la dotation des moyens logistiques à ces forces nouvellement déployées pour épauler celles qui ont longtemps combattu les ADF et autres groupés armés sur le terrain.

« Qu’on dote des moyens nécessaires à ces militaires pour pouvoir combattre, mais aussi la motivations de ces hommes. Au coté de cela, quel est le degré de collaboration entre ces militaires et les autres qu’ils rencontrent sur terrain notamment les ougandais et les casques-bleu qui sont déjà sur terrain. Est-ce qu’ils vont harmoniser le commandement de telle sorte qu’il n’ait pas des contradictions dans la stratégie de traque de l’ennemi. L’impact il y’en aura si et seulement si les autres préalable sont déjà résolu », a ajouté Edgar Mateso

Ces hommes formés à Kamina viennent renforcer leurs compagnons d’armes dans le cadre de l’état de siège pendant lequel le gouvernement congolais veut rétablir la paix dans la province de l’Ituri longtemps menacée par les groupes rebelles à travers les tueries, pillage des biens et incendie des maisons des civils.

Le général Clément Bitangalo qui s’est confié à nos confrères de Bunia, invite les miliciens détenteurs d’armes à les déposer car ils seront bientôt traquer jusqu’au dernier retranchement. A leurs arrivés, ces militaires ont été sensibilisés par cet officier militaire sur la discipline et l’attitude à adopter sur terrain dans différents fronts.

vous pourriez aussi aimer