RDC : La Jeunesse de L’ECiDé exige une réforme de la CENI

La désignation des nouveaux animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante fait bruit dans Landerneau. Après les réactions des leaders de la coalition Lamuka, les jeunes de l’ECiDé, parti de Martin Fayulu, ont pris position quant à ce. Pour eux, la nomination d’un membre d’une confession à la tête de la centrale électorale n’est pas une garantie pour des élections crédibles.

« Nul n’ignore que les précédents bureaux de la CENI ont été présidés par les Hommes de l’Eglise (Abbé Apolinaire Malu Malu, Pasteur Daniel Ngoy Mulunda et Frère Corneille Nangaa) qui, tous, ont été au service de Monsieur Kabila ».

Le 08 et le 09 juin 2020, les membres de la plate-forme des confessions religieuses se sont réunis pour désigner un candidat commun à la tête de la CENI. A l’ECiDé, aucune désignation sans au préalable une réforme de la centrale électorale : « Toute désignation quelconque des animateurs de la CENI avant les réformes institutionnelles préconisées ne sera pas acceptée par le peuple congolais ».

Alors que des graves soupçons de détournement de fonds alloués pour la tenue du dernier cycle électoral pèsent sur les animateurs de la CENI, la Jeunesse de l’ECiDé exige un audit « La jeunesse de l’ECiDé exige l’audit financier et opérationnel préalable de la CENI en rapport avec l’organisation des élections de décembre 2018, d’une part et l’application conforme de la Loi électorale. Notamment on ses articles 71 et 72 sur la publication des résultats, d’autre part », lit-on dans la déclaration.

Marco Emery Momo / Acturdc.com

vous pourriez aussi aimer