RDC : Joseph Kabila prépare-t-il déjà son retour au pouvoir ?, 4 ans après, Néhémie Mwilanya fixe l’opinion

Le pouvoir, dit-on, est comme une drogue : quand on y a goûté, il est terriblement dur de s’en passer. La vie après le tapis rouge m’enchante pas Joséph Kabila.

Le Sénateur à vie, l’ancien chef de l’État Joseph Kabila veut faire son grand retour sur la scène politique congolaise, lors que le régime actuel le pousse à la retraite définitive.

Sur ce, Néhémie Mwilanya signe la rentrée politique de Kabila au pouvoir. À Bukavu, au Sud-Kivu, l’ancien directeur de Cabinet de celui qu’on surnomme « Raïs » a rassuré que le Front commun pour le Congo (FCC) s’apprête à revenir au pouvoir, en vue de « corriger les erreurs du passé. »

« Je viens à Bukavu pour vous écouter et vous dire que votre humble serviteur Joseph Kabila est très préoccupé par la situation que vous traversez actuellement. Que ça soit sur le plan économique, social ou sécuritaire. Je vais recevoir diverses couches de la population pour voir comment, ensemble, nous allons reconstruire ce qui a été détruit après notre départ. Le pays est actuellement en régression totale », a lâché l’élu de Fizi.

On s’en souvient, en 2020, Claude Nyamugabo, alors ministre de l’Environnement, avait déclaré que : « le retour de Joseph Kabila n’est pas un slogan, c’est une réalité. Il va retourner au pouvoir et nous sommes en train d’y travailler. » Cette déclaration avait fait réagir la classe politique congolaise.

Bien plus, Kabila lui même avait bien avant en 2019 signé indirectement son retour au pouvoir avec cette petite phrase qui avait évidemment fait réagir en RDC. « Comme je n’aime pas les adieux, je préfère vous dire à bientôt. »

Cependant, selon la Constitution de la RDC, le président de la République a un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois. Kabila était président de la République démocratique du Congo du 17 janvier 2001 au 25 janvier 2019 et sénateur à vie depuis le 15 mars 2019. Il avait donc fait deux mandats à la tête du pays.

Pour rappel, Tshisekedi a été élu le 30 décembre 2018 par 38,57% des voix. Il succède à Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, et devient ainsi le cinquième président de la RDC.

Iwebrdc

vous pourriez aussi aimer