RDC/Importation des poissons chinchards : “Muyumba en parle sans langue de bois”

Si la décision gouvernementale d’importer les poissons chinchards a trouvé l’assentiment de la population bénéficiaire, le chambrage dont elle fait face dans le milieu de la classe politique congolaise est indescriptible. Sans langue de bois, la sénatrice Francine Muyumba, proche de l’ancien président Joseph Kabila a fustigé la décision du premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, décision consistant à faire recours aux poissons chinchards importés depuis la Namibie.

Pour l’ancienne présidente de l’Association Panafricaine de la Jeunesse, il est incompréhensible que le président de l’exécutif et le ministre de l’économie recourent aux poissons chinchards importés alors que les poissons qui se trouvent dans les eaux congolaises meurent de vieillesse. Le paradoxe qui s’installe autour de la question de l’importation des poissons chinchards a mis dans tous ses états ce membre de la chambre haute du parlement.

A en croire Francine Muyumba, la somme mirobolante décaissée pour l’achat de ces poissons chinchards importés de la Namibie pouvait servir à payer des bateaux de pêche afin de bannir une fois pour toute ce problème alimentaire. Selon elle, l’important serait de créer des structures solides capables d’assurer l’accès facile de la population congolaise sans beaucoup de tournures tendancieuses, tournures qui généralement sont à la base des problèmes sociaux en RDC. Le gouvernement pouvait faire d’une pierre deux coups en profitant de la résolution de ce problème alimentaire pour créer des emplois à des milliers de congolais.

« Nous laissons les poissons qui meurent de vieillesse en RDC pour importer les poissons à près de 100 millions de dollars Namibien. Avec cette somme, nous pouvons obtenir des bateaux de pêche et créer une entreprise de pêche qui donnera de l’emploi à des milliers de Congolais», peut-on lire sur son compte Twitter.

Il sied de noter que c’est depuis lundi 27 décembre que le ministre de l’économie nationale a annoncé une nouvelle tarification des prix des poissons chinchards.

Selon le ministère, un carton de 30 Kg des chinchards 16+ se vend à 65.000 FC en lieu et place de 95 000 FC comme avant.

Ce qui donne la possibilité aux ménages ayant des faibles revenus de s’offrir un kg de ce poisson prisé des kinois à seulement 2.000 CDF.

La nouvelle tarification appliquée dans les points de vente ciblés se présente de la manière suivante :

• 16M/30 kg à 32 USD
• 16+/30 kg à 47 USD
• 18+/30 kg à 51 USD
• 20+/30 kg à 63 USD
• 25+/30 kg à 75 USD
• 25M à 74 USD
• 25M Broken à 27$

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer