RDC/EPST : J.C Katende dénonce l’exploitation des enseignants

Jean Claude Katende, défenseur des droits humains a déploré l’attitude du gouvernement congolais qui préfère ajouter de l’argent aux députés qu’aux enseignants. Les enseignants travaillent durement pour un salaire de misère et face à cette horrible situation, le gouvernement congolais ferme les yeux. Dans un contexte comme celui-là, on ne peut rien attendre de ces enseignants parce que ne travaillent pas dans les bonnes conditions. Pour Katende, l’implication du président Félix Tshisekedi et son gouvernement est plus que nécessaire si l’on veut voir l’enseignement en République Démocratique du Congo reprendre sa robe de gloire.

“Le président Félix et son gouvernement doivent humaniser l’enseignement. Un enseignant qui touche 180 USD par mois à Kinshasa, qu’est-ce qu’on peut attendre de lui en terme de travail ? On préfère ajouter de l’argent aux députés qu’aux enseignants. C’est regrettable”, a-t-il fait savoir.

Quelques jours après la rentrée scolaire du lundi 04 octobre, les enseignants des écoles publiques sont en grève. Ces derniers déplorent les conditions de travail et à l’amélioration de leur barème salarial, chose que le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba ne veut pas en entendre parler. Il a taxé tous les grévistes de déserteurs et à promit de les remplacer par les nouvelles unités.

Entant que speaker, la sénatrice Francine Muyumba a, déposé une question orale avec débat ce vendredi 08 octobre 2021 au bureau du sénat, adressée au ministre responsable du secteur de l’enseignement primaire. Ce dernier devra s’expliquer devant les représentants du peuple.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer