RDC : avec l’élection de 16 nouveaux sénateurs, le Sénat compte désormais 101 membres sur 109 prévus

Après l’élection des sénateurs dans les provinces du Nord-Kivu (4), Ituri (4), Équateur (4) et Mai-Ndombe (4), 16 nouveaux sénateurs viennent de s’ajouter aux 84 autres proclamés élus précédemment par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et confirmés déjà par la Cour constitutionnelle. Ceci ramène la République a un total de 100 sénateurs élus en y ajoutant le sénateur à vie Joseph Kabila Kabange, la chambre haute du parlement devra compter sur 101 membres sur les 109 membres prévus.

Dans la province de l’Ituri, quatre candidats, dont une femme, ont été proclamés provisoirement élus par la CENI. Il y a notamment Idi Tabani Zakaria du regroupement politique AFDC-A. Il est suivi par Bachebandey Manzalo Noella du regroupement politique A/A -UNC. Le regroupement politique AACPG a raflé le siège grâce à Samy Adubango actuel vice-ministre de la Défense et anciens combattants et enfin Banio Debho Daniel du CFC.

Comme l’Ituri, le Nord-Kivu, une autre province en proie à l’insécurité à l’Est de la RDC aura ses représentants dans la chambre haute du parlement. Papy Mumbere Machozi, candidat indépendant a été proclamé provisoirement élu avec 9 voix. Il est suivi par Jean-Marie Kasereka Katokolyo du regroupement politique A/B50 de Julien Paluku avec 8 voix. Avec 8 voix, Jacquemain Shabani Lukoo a permis au parti présidentiel (Udps/Tshisekedi) d’obtenir un siège dans cette province et enfin le candidat indépendant Célestin Vunabandi Kanyamihigo ferme la manche avec 6 voix.

À l’ouest plus précisément dans la province de l’Equateur, Jonas Mukamba Nzemba (FPUA) a été proclamé provisoirement élu avec 4 voix suivi de Jean Paul Boketshu Bofili (UDPS/Tshisekedi) avec 4 voix. Jean Claude Baende Etaf Eliko (ADH) et Gabriel Bolenge (indépendant) ferment la manche chacun avec 3 voix. Par ailleurs, dans la province de Mai-Ndombe, Aimé Pascal Mongo Lokonda déjà élu député national et candidat gouverneur, a été une fois de plus proclamé sénateur avec 4 voix. Député national lors de la législature passée, Anicet Babanga grâce à ses 4 voix obtenues a également raflé un siège dans cette province. L’ancien Directeur général de l’Office des Routes (OR) Herman Mutima Sakrini se lance en politique de la plus belle manière en obtenant 3 voix synonyme d’un siège et enfin Adonis Ngonvuli Ngambani élu sénateur à Kinshasa lors de la législature passée, se fait élire cette fois-ci sénateur dans la province de Mai-Ndombe.

Avec 101 sénateurs déjà, Il ne manque plus que les sénateurs des provinces du Nord Ubangi (4) et Kwilu (4) pour atteindre 109 sénateurs prévus conformément à la législation congolaise (108 sénateurs élus et Un Sénateur à Vie). Les élections législatives nationales et provinciales ont été une nouvelle fois, reportées dans les circonscriptions électorales de Masimanimba (Kwilu) et Yakoma (Nord-Ubangi). Prévues pour le 28 avril prochain, elles sont repoussées au vendredi 12 juillet 2024. C’est à la suite de ces élections que la Commission Électorale Nationale Indépendante va organiser l’élection des sénateurs.

L’élection des 16 nouveaux sénateurs ouvre la voie à l’étape des contentieux devant la Cour constitutionnelle. Après cette étape, la Haute Cour devra rendre ses arrêts définitifs comme c’était le cas avec les 84 sénateurs proclamés élus précédemment.