Prof Daniel Mpia recommande à Fatshi « la dictature éclairée »

L’absence des présidents du Parlement et du Premier ministre à la cérémonie de prestation de serment des trois juges de la Cour constitutionnelle, le mercredi 21 octobre, a fait couler beaucoup d’encre et se salive. Interpellé, Daniel Mpia Ndombo, a profité de sa conférence de presse pour suggérer au Président de la République « la dictature éclairée » devant la crise politique en cours.

 

«Moi Daniel Mpia Ndombo, j’invite le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a appliqué la «Dictature éclairée», qui est une boussole pour la reconstruction et le développement pour les pays bantous, plus précisément la RDC».

 

Le pays de Lumumba a besoin d’être, dit-il, reconstruit sous les différents secteurs, à savoir, économique, social, politique, etc..

 

Pour ce docteur en informatique et en éducation inclusive, « dans la dictature éclairée, nous devons penser à la réforme institutionnelle, de la justice, de l’éducation. Nous devons avoir une Constitution qui répond aux besoins réels de sa population », suggèré le prof bidoc, Daniel Mpia Ndombo.

 

Devant cet acte, le Professeur Daniel Mpia Ndombo a salué l’audace du Chef de l’Etat qui a agi en tant que garant de la nation.

 

Selon ce scientifique, les deux présidents du Parlement et le Premier ministre sont des « égoïstes ». Ils sont là pour leurs propres intérêts et non ceux du peuple qu’ils prennent toujours en otages. Aux dires de Daniel Mpia, les trois personnalités ont saboté le pays de Lumumba et ne méritent plus la confiance du peuple congolais.

 

Ils ont, selon lui, démontré leur plan B qui est celui de détruire ce pays. D’ailleurs, a-t-il fait remarquer, leur présence n’était pas importante. Ainsi, la déclaration de leur famille politique démontre qu’ils ne sont pas au service de la nation.

 

« LA DEMOCRATIE, UNE BETISE POUR LES BANTOUS

 

« La démocratie est une bêtise pour les Bantous, a martelé Daniel Mpia. A l’en croire, il était important que le Président de la République puisse combler le vide qu’il y avait à la Haute Cour après la démission d’un membre afin de leur permettre de siéger valablement conformément à la constitution », a martelé Daniel Mpia.

 

« Je crois à la démocratie, mais pour les Européens. Au stade actuel, nous devons nous mobiliser pour la reconstruction de notre pays. Aucun pays du monde n’a été construit sous le régime démocratique».

 

Face à la presse, Daniel Mpia a martelé: « L’application de la démocratie dans les Etats africains est un frein pour le développement, principalement en RDC. Aujourd’hui, les politiciens africains se permettent de poser des actes incohérents à leurs fonctions, juste au nom de la démocratie, au nom de la coalition, au nom du contrat FCC-CACH, tout en oubliant que ce qu’ils sont réellement vis-à-vis de la République qui est dirigé par un président de la République, mais aussi le ‘’Peuple qui est le souverain primaire».

 

«A mon avis, le comportement affiché par les présidents de deux chambres du parlement et le 1er ministre, suivi de la déclaration de leur famille politique démontre que ses derniers sont sous l’autorité d’une personne autre que le Président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo».

 

«Comment peut-on avoir des telles personnes comme responsables des institutions, s’est-il interrogé. Ceci démontre que le pays est pris en otage par des individus tout en sabotant l’autorité de l’Etat qu’incarne le Président de la République».

Forumdesas.org/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer