Procès 100 jours : Samih Jammal auteur d’une liberté provisoire ?

Après Vital Kamerhe et son cousin Daniel Masaro, c’est autour de Sami Jammal de bénéficier d’une liberté provisoire. Selon les informations du journaliste congolais Stanys Bujakera, Samih Jammal vient de bénéficier d’une liberté provisoire, il ne lui reste qu’une procédure administrative pour qu’il soit libre. Ce journaliste chez Jeune Afrique a récemment tweeté

RDC: Possible libération de Samith Jammal dans les prochaines heures. « La liberté provisoire vient de lui être accordée », dit un de ses avocats. « Procédure administrative en cours pour une libération ce soir ou demain ” .

Après avoir était reconnu coupable et condamné à vingt ans des travaux forcés pour détournements des fonds publics destinés à la construction des maisons préfabriquées que prévoyait le projet 100 jours du chef de l’état Félix Thsisekedi, Samih Jammal serait déjà en liberté provisoire.

Le Libanais de 84 ans était jusqu’alors incarcéré dans la prison centrale de Makala, qui, à travers ses avocats introduisait toujours une demande de mise en liberté en provisoire pour des raisons de santé. Force est de constater que malgré leurs efforts fournis depuis , les instances judiciaires de la République démocratique du Congo ne leur ont pas répondu favorablement.

Roger AMANI

vous pourriez aussi aimer