Politique : Martin Fayulu dénonce le silence de Kinshasa après le déploiement de 500 militaires Rwandais sur le sol congolais

Les récentes révélations choques du Général Sylvain Ekenge, porte-parole militaire de l’armée congolaise dans le Nord-Kivu, sur le déploiement de 500 militaires Rwandais avec des nouvelles tenues pour dissimuler leur présence afin de soutenir les miliciens du M23 allument l’actualité en République Démocratique du Congo. Cet annonce a été faite ce mercredi 08 juin 2022.

En effet, Martin Fayulu Madidi s’est saisi de l’affaire afin d’éveiller la conscience des autorités congolaises qui seraient concentrées sur les questions relatives à la venue et au séjour du roi Philippe de la Belgique. Le président de L’ÉCIDé dénonce ce silence qui frise la complicité.

« Le Gén. S. Ekanga, porte-parole militaire du Nord-Kivu, affirme:’’Le Rwanda a déployé 500 militaires à Tchanzu avec une nouvelle tenue pour dissimuler leur présence’’. Les usurpateurs au pouvoir se taisent dans toutes les langues. Un silence assourdissant qui frise la complicité», peut-on lire sur son compte Twitter.

Il sied de noter que le général Sylvain Ekenge affirme qu’après l’arrestation de 2 militaires de la Rwanda Defence Force (RDF) par l’armée congolaise il y a quelques jours, Kigali a décidé de changer les tenues de ses soldats qui sont envoyés combattre au côté de la rébellion. D’ailleurs, il indique que 500 éléments ont traversé la frontière congolaise pour rejoindre le M23 à Rutshuru.

Ceux-ci se sont par la suite attaqués aux Casques bleus de la MONUSCO, 3 soldats onusiens ont même été blessés lors de l’attaque, indique-t-il.

« Depuis l’arrestation des militaires de la force spéciale rwandaise dans le Rutshuru, le Rwanda a changé la tenue de ses militaires pour dissimuler sa présence dans les territoires congolais au côté des terroristes du M23. Le Rwanda a déployé à Chanzu, 500 militaires des forces spéciales, tous habillés d’une nouvelle tenue de couleur vert-noir et coiffés des casques de sa force spéciale. Pire encore, les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda, leur mentor naturel, se sont intentionnellement attaqués à la MONUSCO à Muhati, en groupement de Jomba. Trois casques bleus ont été blessés dont un grièvement», informe le porte-parole du gouverneur.

Gaël Hombo/acturdc.com