Mise en retraite des enseignants, la France promet une aide de 25 millions d’euros

La France s’engage à appuyer la mise en retraite des enseignants en République Démocratique du Congo. C’est ce qui ressort du tête-à-tête entre le ministre de l’Enseignement Primaire, secondaire et Technique, Tony Mwaba, et l’ambassadeur de la France en poste en RDC Bruno Aubert, ce vendredi 8 juillet 2022, dans son cabinet de travail.

En termes des projets concrets au bénéfice des Congolais, le chargé d’affaires de la République Française annonce le financement de la France, par le biais de l’Agence Française de Développement, d’une somme de 25 millions d’euros en appuie à la mise en retraite enseignants congolais.https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-0028206504876438&output=html&h=320&adk=1135631268&adf=2624544301&pi=t.aa~a.3026368793~i.3~rp.4&w=384&lmt=1657299452&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=8991145378&psa=1&ad_type=text_image&format=384×320&url=https%3A%2F%2Fwww.mediacongo.net%2Farticle-actualite-107520_mise_en_retraite_des_enseignants_la_france_promet_une_aide_de_25_millions_d_euros.html&fwr=1&pra=3&rh=307&rw=368&rpe=1&resp_fmts=3&sfro=1&wgl=1&fa=27&uach=WyJBbmRyb2lkIiwiMTEuMC4wIiwiIiwiU00tQTAyNUYiLCIxMDMuMC41MDYwLjcxIixbXSxudWxsLG51bGwsIiIsW1siLk5vdC9BKUJyYW5kIiwiOTkuMC4wLjAiXSxbIkdvb2dsZSBDaHJvbWUiLCIxMDMuMC41MDYwLjcxIl0sWyJDaHJvbWl1bSIsIjEwMy4wLjUwNjAuNzEiXV0sZmFsc2Vd&dt=1657299451900&bpp=13&bdt=4405&idt=-M&shv=r20220630&mjsv=m202207070101&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3Dae89b55ac2801103-22de13668ccc00aa%3AT%3D1634967048%3ART%3D1634967048%3AS%3DALNI_MZpXjtehbvurLvvtIfv-F4qaz19xw&gpic=UID%3D00000389c1717f66%3AT%3D1649182225%3ART%3D1657303238%3AS%3DALNI_MbJFzQxAf_KpUMCLrpFJl163qtstQ&prev_fmts=384×90%2C384x1417%2C0x0%2C160x600&nras=2&correlator=5661465412572&frm=20&pv=1&ga_vid=1512921366.1634967034&ga_sid=1657299448&ga_hid=77042166&ga_fc=1&u_tz=120&u_his=3&u_h=854&u_w=385&u_ah=854&u_aw=385&u_cd=24&u_sd=1.875&dmc=4&adx=8&ady=1117&biw=384&bih=726&scr_x=0&scr_y=0&eid=44759876%2C44759927%2C44759842%2C31067984%2C31068348%2C31062930&oid=2&pvsid=1657000025600044&tmod=1501864446&uas=0&nvt=1&ref=https%3A%2F%2Fwww.mediacongo.net%2F&eae=0&fc=384&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C385%2C0%2C384%2C726%2C400%2C757&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=1152&bc=31&ifi=5&uci=a!5&btvi=3&fsb=1&xpc=7jObZq66mD&p=https%3A//www.mediacongo.net&dtd=149

« Nous nous impliquons dans plusieurs problématiques. La réforme du secteur de l’éducation passe à travers plusieurs projets, notamment la retraite des enseignants en âges requis. Et pour cela, la France va débloquer 25 millions d’euros », a déclaré à la presse, Bruno Aubert. Avant d’indiquer qu’outre la mise en retraite des enseignants, il y a également la construction des centres de formations des maîtres, et ce, dans le cadre de mécanisme de conversion de dette.

Pour le patron de l’éducation nationale Tony Mwaba, cela entre dans le cadre du partenariat entre son ministère et l’Agence Française de Développement.

« Ces coopérations vont également permettre la construction de 544 salles de classes et la réhabilitation de la Direction de Pension, Rente et Survie », a-t-il renchéri.

Cette appuie financière de la France, est le résultat de la bonne gouvernance instaurée dans le sous secteur de l’EPST par le professeur Tony Mwaba, qui s’est résolument engagé dans la refondation de ce secteur clé de la vie nationale./mediascongo.net