Massacre de 52 civils à Djugu : Félix Tshisekedi condamne ce crime et réitère son engagement à éradiquer les groupes armés

En République démocratique du Congo, l’actualité est dominée par le massacre de 52 civils par les miliciens CODECO à Djugu dans la province de l’Ituri dimanche dernier. 

Depuis la ville d’Abidjan en Côte d’Ivoire où il séjourne, le chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, condamne ce crime.

En outre, le président Tshisekedi réaffirme sa détermination à éradiquer les groupes armés dans l’Est. 

« Le président de la République condamne avec fermeté ce crime répugnant et odieux. Il présente ses condoléances les plus émues aux familles éplorées et réitère son engagement à éradiquer tout mouvement d’insurrection sur le sol congolais », a rassuré Félix Tshisekedi cité par la Présidence via Twitter.

Pour rappel, au total 52 personnes ont été tuées dans une attaque perpétrée par des miliciens de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) dans le territoire de Djugu en Ituri.

L’information a été confirmée conjointement par le bourgmestre de Mongwalu et l’administrateur du territoire précité. 

« L’ennemi qui est la milice CODECO a pris d’assaut l’agglomération de Kablangete située à 7 kilomètres de Mongwalu précisément dans le site minier en secteur Banyali Kilo. Pour le moment, le bilan provisoire fait état de 52 morts et plus de 100 civils portés disparus et plusieurs biens pillés par les rebelles », a fait savoir à 7SUR7.CD Jean-Pierre  Bikilisende, bourgmestre de Mongwalu.

De son côté, Jean Ladis Maboso, administrateur dudit territoire, a condamné cette tuerie dont est victime la population de cette partie du pays suite à l’activisme de cette milice./7sur7.cd