Lubumbashi : la Police dément une prétendue incursion des miliciens Bakata Katanga

Le colonel Norbert Ilunga Katwamba, commissaire divisionnaire ad intérim de la Police Nationale Congolaise (PNC) dans le Haut-Katanga rassure la population de la ville de Lubumbashi de la sécurité et la tranquillité qui règne dans cette partie Sud-est de la République démocratique du Congo.

Il l’a déclaré à la presse après une caravane motorisée organisée dans toutes les sept communes de la ville de Lubumbashi, dimanche 1er janvier 2023.

Parti de la place de la poste au centre-ville de Lubumbashi en passant par la commune Kenya, le cortège de la police est passé aussi dans les agglomérations de Katuba, Annexe et Kampemba. Selon le major Charles Bin Lwamba, porte-parole de la Police dans le Haut-Katanga qui s’est confié à 7SUR7.CD à l’issue de cette tournée, la population a fêté dans la tranquillité, la paix et dans l’ordre.

« La situation sécuritaire est relativement très calme et d’ailleurs vous venez de le constater. Le commissaire principal de la Police Nationale Congolaise du Haut-Katanga, le colonel Norbert Ilunga, venait d’initier une caravane motorisée sur toute la ville. C’est juste pour rassurer la population que la Police est là pour que toute la population vaque librement à ses occupations et que toute la population fête dans la quiétude. Et donc, ces trois éléments, la sécurité, la tranquillité et la salubrité ont été respectés et la police a assuré l’ordre public », a-t-il dit au micro tendu par 7SUR7.CD.

A propos des rumeurs sur les réseaux sociaux concernant la prétendue incursion des miliciens Maï-Maï Bakata Katanga du côté du golf Munua à Lubumbashi, le Major Charles Bin Lwamba rassure que la ville est calme et les lushois fêtent dans la paix. 

« Ici, je vous dis que vous avez constaté avec moi que la situation est relativement calme. Tout le monde est en train de fêter d’une manière ou d’une autre », a-t-il expliqué.

Le vendredi dernier lors du Conseil provincial de sécurité, le gouvernement provincial du Haut-Katanga avait alerté sur les menaces des miliciens Maï-Maï Bakata Katanga qui seraient dans la périphérie de Lubumbashi et dans le territoire de Mitwaba situé à plus de 300 kilomètres de Lubumbashi. Jacques Kyabula Katwe a affirmé que des actions de grandes envergures sont déjà en cours pour sécuriser son entité./7sur7.cd