Lubumbashi : Jacques Kyabula appelle l’UDPS et Ensemble pour la République à l’apaisement

Le gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe a, ce jeudi 13 octobre 2022, réuni les représentants de l’UDPS et de l’Ensemble pour la République pour appeler les deux partis à l’apaisement quant à la tenue des marches prévues le vendredi 14 octobre prochain à la place de la poste.

En effet, Jacques Kyabula Katwe a demandé aux deux partis d’enterrer la hache de guerre afin de privilégier la paix sociale. Le gouverneur a fait office de parent afin d’empêcher à la ville de Lubumbashi de connaître un bain de sang.

Après cet entretien avec les deux partis, les représentants de l’UDPS et de l’Ensemble pour la République ce sont dits satisfaits des résolutions palliatives prises par le N°1 de la province.

Notons que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et Ensemble pour la République ont programmé leurs marches de ce vendredi 14 octobre prochain à la même place, à la même heure et selon une même itinéraire. Réunis à la place de la poste à 08h 00, les deux formations politiques passeront par le gouvernorat provincial avant de chuter à l’Assemblée provinciale où deux mémos seront lus.

Tout a commencé avec l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) section de Lubumbashi, avec a sa tête Danny Kabongo. Selon une vidéo de mobilisation devenue virale sur les réseaux sociaux. Danny Kabongo mobilise les militants de l’UDPS, pour une marche le vendredi 14 octobre à 08 h 00. Cette mobilisation a pour objectif, d’après la vidéo de propagande, d’obliger Moise Katumbi et son parti Ensemble pour la république de quitter l’union sacrée. Un mécontentement qui fait suite à la sortie médiatique d’Olivier Kamitatu porte-parole de Moise Katumbi.

En réponse, une autre vidéo de mobilisation est apparue. La jeunesse de Ensemble pour la république de Moise Katumbi mobilise aussi pour une marche de soutien à leur leader, le même vendredi 14 octobre, au même lieu. (place de la pose), pour une itinéraire identique à l’UDPS.

Pour le ministre provincial de l’intérieur Erick Muta, aucune marche n’a été permise sur l’étendue de la province du Haut-Katanga. Le chef de la territoriale a mis en garde tous les contrevenants en indiquant que les agents de l’ordre seront présents pour arrêter tout celui qui osera marcher.

Olivier Kamitatu avait peint un tableau très sombre de la situation sociopolitique et économique du pays. Olivier Kamitatu avait aussi insisté sur le fait qu’un second mandat ne sera pas accordé au président Felix Tshisekedi.

La sortie médiatique d’Olivier Kamitatu a poussé le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). Augustin Kabuya, qui a également demandé à Moïse Katumbi et ses collaborateurs de quitter l’Union sacrée.

Gaël Hombo/acturdc.com