Lubero : les Maï-Maï créent « une cacophonie totale » sur la côte ouest du lac Edouard au Nord-Kivu ( Mumbere Amani)

La recrudescence de l’insécurité des combattants Maï-Maï/ Chandenga sur la côte ouest du lac Edouard dans la région de Lubero au Nord-Kivu occupent au moins cinq localités qui longent cette côte; c’est ce qu’a dénoncé Mumbere Amini, Fonctionnaire délégué du Gouverneur à Bukununu/Mubana.

« Nous n’avons la sécurité qu’au niveau de Bukununu Centre ainsi qu’à Mubana centre. Presque toutes les localités qui longent la côte ouest du lac Edouard sont vraiment envahies par ces rebelles. La population riveraine est victime. C’est une bande avec même beaucoup d’éléments de Maï-Maï/Chandenga que nous avons toujours dénoncés dans toutes nos informations journalières ».

Ces Maï-Maï qui ont leurs quartiers généraux à Kyabirimo et à Kabiniro, envahissent régulièrement ces entités coutumières et s’affrontent régulièrement avec l’armée, renchérit Mumbere Amani.

Rappelons que le lundi 19 septembre 2022, un militaire et un civil ont été tués par ces miliciens dans le village Kasenda. Ce chef administratif affirme avoir saisi toutes les autorités provinciales et se dit indigné de voir « qu’aucune action n’est entreprise pour démanteler ces milices qui transforment cette région en un mouroir ».

Il parle d’une « cacophonie totale » dans la région et demande l’implication du Gouvernement qui pourtant connait la situation d’insécurité dans cette région.

« Presque toutes les autorités de la province du Nord-Kivu sont informées de cette situation. Mais, sans succès ! C’est pour cette raison que nous demandons, dès maintenant, l’implication totale du Gouvernement central pour le retour de la paix dans cette partie de la côte ouest du lac Edouard, qui est devenue vraiment un mouroir. Nous n’avons que notre Gouvernement pour nous venir en aide », a plaidé Mumbere Amini, le fonctionnaire délégué du gouverneur à Bukununu/Mubana./mediascongo.net